anipassion.com

2 samuel 4-8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 samuel 4-8

Message  Ps27:4 le Jeu 7 Mai 2015 - 21:02

2 Samuel 4-8…Bonne Lecture….. biss a vs toussssss Smile Smile Smile Smile
‘ Tout ce qui est dans ton cœur — va, fais-le, car Jéhovah est avec toi. ’ ” — 2 Sam. 7:2, 3.
[...] C’est pourquoi tu es réellement grand, ô Souverain Seigneur Jéhovah ; car il n’y a personne d’autre comme toi, et il n’y a pas de Dieu excepté toi parmi tous ceux dont nous avons entendu parler de nos oreilles [...]
(2 Samuel 7:22)

w14 15/1 p. 11 § 14 Adore Jéhovah, le Roi d’éternité ***
. Avant la mort de David, Jéhovah lui a promis que sa royauté durerait indéfiniment : « Je susciterai ta semence après toi, celui qui sera issu de toi-même ; et, vraiment, j’établirai solidement son royaume » (2 Sam. 7:12, 13). Il s’est avéré que cette « semence » de David est apparue plus de 1 000 ans après. Qui était-ce, et quand deviendrait-il Roi ?
w12 15/2 p. 24-25 Nathân, fidèle défenseur du culte pur ***
Fidèle adorateur de Jéhovah, Nathân adhère avec enthousiasme au projet de David, à savoir construire le premier centre permanent du culte pur. Toutefois, en la circonstance, il semble que Nathân ne parle pas au nom de Jéhovah, mais exprime son opinion personnelle. Cette nuit-là, Dieu demande au prophète de transmettre au roi un message différent : ce ne sera pas lui mais l’un de ses fils qui bâtira le temple. Nathân annonce aussi à David que Dieu conclut avec lui une alliance de sorte que son trône sera établi “ solidement pour des temps indéfinis ”. — 2 Sam. 7:4-16.
L’avis de Nathân sur la construction du temple ne s’harmonisait pas avec la volonté de Dieu. Sans protester, cet humble prophète s’est rallié au dessein divin et y a collaboré.
LEÇON Voilà un bel exemple à imiter si Dieu venait à nous corriger. Les interventions ultérieures de Nathân attestent que le prophète n’a pas perdu l’approbation de Dieu. Jéhovah l’a manifestement utilisé
* w12 15/4 p. 28 § 3-4 Jéhovah nous préserve pour le salut ***
2 Sam. 7:8). Imaginez ce que David a dû ressentir à l’idée que le Créateur de l’univers avait prêté attention à ses méditations alors qu’il n’était qu’un jeune berger...
LEÇON L’intérêt personnel que Dieu nous manifeste aujourd’hui nous touche tout aussi profondément. Jéhovah réunit dans le vrai culte “ les choses désirables de toutes les nations ” et donne à ses serviteurs les moyens de demeurer intègres (Hag. 2:7).

*** w11 1/8 p. 12 Témoignez du respect à votre conjoint ***
Mikal, la femme du roi David, s’est un jour emportée contre lui. Avec une ironie mordante, elle lui a reproché de s’être comporté comme un homme sans cervelle. Il s’en est offusqué, mais Dieu a lui aussi jugé ces propos déplacés (2 Samuel 6:20-23)
. La leçon ? Quand nous parlons à notre conjoint, pesons soigneusement nos mots (Colossiens 4:6, note).
w06 1/8 p. 23-24 § 13 Faites preuve de sagesse : craignez Dieu ! ***
, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthèses, ce qui a eu des conséquences tragiques. La première fois, c’est quand il a décidé de faire transporter l’arche de l’alliance à Jérusalem sur un chariot, et non sur les épaules des Lévites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empêcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrévérence ”. Certes, Ouzza avait commis un péché grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respecté la Loi divine, était responsable de ce drame.
LEÇON Craindre Jah suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.








w11 15/11 p. 8 § 13-14 “ Ne t’appuie pas sur ton intelligence ” ***
Comment l’exemple de David peut-il nous aider quand nous avons à prendre une décision ?
Quelque temps plus tard, les Philistins sont montés contre Israël. David a de nouveau interrogé Jéhovah, qui lui a fourni cette instruction claire : “ Monte, car vraiment je [les] livrerai [...] entre tes mains. ” (2 Sam. 5:18, 19). Peu après, les Philistins sont revenus. David aurait pu se dire : ‘ C’est la troisième fois que je me retrouve dans cette situation. Je n’ai qu’à faire comme les fois précédentes : je vais monter contre les ennemis de Dieu. ’ Mais, au lieu de se fier à son expérience, il s’est encore tourné vers Jéhovah. Et il a bien fait ! Cette fois-ci, il a reçu des directives différentes (2 Sam. 5:22, 23).
LEÇON Lorsque nous sommes face à une situation ou à une difficulté que nous avons déjà rencontrée, veillons à ne pas nous appuyer seulement sur notre vécu. — Lire Jérémie 10:23.
L’imperfection pourrait nous conduire à prendre des décisions sans rechercher la direction de Jéhovah. Nous devons tous, y compris les anciens qui ont de l’expérience, nous méfier de cette tendance.

w06 15/6 p. 31 Une leçon sur l’orgueil et l’humilité ***
habitants de Jérusalem virent donc leur roi qui “ bondissait ” et qui “ dansait [...] de toute sa force ”. — 1 Chroniques 15:15, 16, 29 ; 2 Samuel 6:11-16.
Mikal, la femme de David, ne se joignit pas à la procession. Elle regardait par la fenêtre. Au lieu d’éprouver de l’admiration pour la façon dont David louait Jéhovah, elle “ le méprisa dans son cœur ”. (2 Samuel 6:16.) Pour quelle raison ? De toute évidence, elle attachait beaucoup trop d’importance au fait qu’elle était la fille du premier roi d’Israël, Saül, ainsi que la femme du second, David. Elle s’est peut-être dit que son mari, souverain de la nation, n’aurait pas dû s’abaisser au niveau du commun peuple en adoptant sa façon de fêter l’événement. Elle dévoila ses sentiments hautains à la façon dont elle accueillit David, quand il revint chez lui. Elle lui dit, sarcastique : “ Comme il s’est rendu glorieux aujourd’hui, le roi d’Israël, lorsqu’il s’est découvert aujourd’hui aux yeux des esclaves de ses serviteurs, comme se découvre complètement un de ces hommes sans cervelle ! ” — 2 Samuel 6:20.
Comment David réagit-il ? Il la réprimanda en lui rappelant que Jéhovah avait rejeté son père, Saül, et qu’il avait porté son choix sur lui, David. Puis il ajouta : “ Je veux me rendre encore plus méprisable que cela, et je veux devenir bas à mes yeux ; mais auprès des esclaves que tu as mentionnées, c’est auprès d’elles que je suis résolu à me glorifier. ” — 2 Samuel 6:21, 22.
David était déterminé à continuer de servir Jéhovah avec humilité. Quand on songe à ce bel état d’esprit, on comprend mieux pourquoi Jéhovah a parlé de David comme d’“ un homme selon son cœur ”. (1 Samuel 13:14 ; Actes 13:22.) David suivait en fait le plus bel exemple d’humilité qui soit, celui de Jéhovah Dieu lui-même. Fait intéressant, quand il dit à Mikal : “ Je veux devenir bas ”, il emploie une expression tirée d’une racine verbale qui est aussi utilisée pour décrire le regard que Dieu porte sur l’humanité. Même si Jéhovah est l’être le plus grandiose de l’univers, Psaume 113:6, 7 dit de lui : “ Il s’abaisse pour regarder le ciel et la terre, relevant le petit de la poussière ; de la fosse aux cendres il élève le pauvre. ”
Puisque Jéhovah est humble, il n’est pas surprenant qu’il déteste les “ yeux hautains ” des orgueilleux (Proverbes 6:16, 17). En raison de son orgueil et de son manque de respect pour celui que Dieu avait choisi comme roi, Mikal a perdu le privilège de donner un fils à David. Elle est morte sans enfant. Quelle leçon digne d’intérêt pour nous ! Tous ceux qui veulent conserver la faveur de Dieu doivent obéir à ces mots : “ Ceignez-vous d’humilité les uns envers les autres, parce que Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais aux humbles il donne la faveur imméritée. ” — 1 Pierre 5:5.

w05 15/5 p. 17 § 1-10 Points marquants du deuxième livre de Samuel ***
5:1, 2 — Combien de temps s’est-il écoulé entre l’assassinat d’Ish-Bosheth et l’intronisation de David sur tout Israël ? Il semble raisonnable de penser que les deux années de règne d’Ish-Bosheth ont débuté peu après la mort de Saül, vers le moment où David a commencé à régner à Hébrôn. David a régné sur Juda à partir de Hébrôn pendant sept ans et demi. Devenu roi de tout Israël, il n’a pas tardé à transférer sa capitale à Jérusalem. Cinq années environ se sont donc écoulées entre la mort d’Ish-Bosheth et l’intronisation de David sur tout Israël. — 2 Samuel 2:3, 4, 8-11 ; 5:4, 5.
8:2 — Combien de Moabites ont été exécutés à l’issue du conflit avec Israël ? Peut-être a-t-on évalué leur nombre par une mesure plutôt que par un comptage. Il semble que David ait fait coucher les Moabites côte à côte sur le sol, puis ait fait mesurer l’ensemble avec un cordeau, ou corde. Selon toute vraisemblance, deux mesures de cordeau, soit les deux tiers des Moabites, ont été exécutés, et une mesure de cordeau, soit un tiers d’entre eux, ont été épargnés.
Quelques leçons :
5:19, 23. David a interrogé Jéhovah avant de s’établir à Hébrôn et avant de monter contre ses ennemis. Nous devrions, nous aussi, rechercher la direction de Jéhovah avant de prendre des décisions qui auront des répercussions sur notre spiritualité.
5:12. Nous ne devrions jamais oublier que Jéhovah nous a instruits de ses voies et nous a offert la possibilité d’entretenir de bonnes relations avec lui.
6:1-7. Bien qu’animé de bonnes intentions, David a transgressé le commandement de Dieu en voulant transporter l’Arche dans un chariot. Sa tentative a donc échoué (Exode 25:13, 14 ; Nombres 4:15, 19 ; 7:7-9). Le geste d’Ouzza portant la main sur l’Arche confirme que les bonnes intentions ne changent rien aux exigences divines.
6:8, 9. Dans une situation épineuse, David s’est d’abord mis en colère (peut-être même au point de rendre Jéhovah responsable du drame), puis il a pris peur. Nous devons nous garder d’attribuer à Jéhovah la responsabilité de difficultés qui surviennent parce que nous n’avons pas obéi à ses commandements.
7:18, 22, 23, 26. L’humilité de David, son attachement exclusif à Jéhovah et le souci qu’il avait d’exalter Son nom sont autant de qualités que nous devrions imiter.
8:2. Une prophétie énoncée près de 400 ans plus tôt s’accomplit (Nombres 24:17). La parole de Jéhovah se réalise toujours.

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 4-8

Message  manounette le Ven 8 Mai 2015 - 0:54

Merci

_________________
" Tu appartiens à Dieu, car il a payé le prix.
 Voilà pourquoi il veut te rendre ferme et fort.
 Il t'a toujours aidé, choyé, guidé comme un Père.
 Il peut te rendre ferme, il veut te rendre fort "
   Cantique 60 (1Pierre 5:10)

       
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
manounette
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 2875
Date d'inscription : 14/02/2013
Localisation : Nord de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 4-8

Message  Michèle le Ven 8 Mai 2015 - 21:58

Points importants de 2 Samuel 4 à 8

2 Samuel 5:1, 2. — Combien de temps s’est-il écoulé entre l’assassinat d’Ish-Bosheth et l’intronisation de David sur tout Israël ?
Il semble raisonnable de penser que les deux années de règne d’Ish-Bosheth ont débuté peu après la mort de Saül, vers le moment où David a commencé à régner à Hébrôn. David a régné sur Juda à partir de Hébrôn pendant sept ans et demi. Devenu roi de tout Israël, il n’a pas tardé à transférer sa capitale à Jérusalem. Cinq années environ se sont donc écoulées entre la mort d’Ish-Bosheth et l’intronisation de David sur tout Israël. — 2 Samuel 2:3, 4, 8-11 ; 5:4, 5. (*** w05 15/5 p. 17 §1 Points marquants du deuxième livre de Samuel ***)

2 Samuel 6:1-7. Après une victoire sur les Philistins, David a décidé d’apporter l’arche de l’alliance à Jérusalem. Le récit historique nous rapporte l’incident suivant : “ Puis David et tout le peuple qui était avec lui se levèrent et se rendirent à Baalé-Yehouda, pour en faire monter l’arche du vrai Dieu (...). Mais on fit monter l’arche du vrai Dieu sur un chariot neuf (...); Ouzza et Ahio, les fils d’Abinadab, conduisaient le chariot neuf. ” — 2 Samuel 6:2, 3.
L’utilisation d’un chariot constituait une violation flagrante des instructions données par Jéhovah concernant le transport de l’Arche. Il était spécifié que les Lévites qehathites, les porteurs attitrés, devaient la transporter sur leurs épaules au moyen de barres qu’ils glissaient dans des anneaux prévus à cet effet (Exode 25:13, 14 ; Nombres 4:15, 19 ; 7:7-9). Le mépris de ces instructions a entraîné un malheur. Quand l’attelage a failli faire basculer l’Arche, Ouzza, sans doute un Lévite mais certainement pas un prêtre, a avancé la main pour la soutenir, commettant ainsi un acte irrévérencieux qui lui a valu d’être abattu par Jéhovah. — 2 Samuel 6:6, 7. (*** w96 1/4 p. 28-29 ‘ Jetons toujours notre fardeau sur Jéhovah ’ ***)
Bien qu’animé de bonnes intentions, David a transgressé le commandement de Dieu en voulant transporter l’Arche dans un chariot. Sa tentative a donc échoué (Exode 25:13, 14 ; Nombres 4:15, 19 ; 7:7-9). Le geste d’Ouzza portant la main sur l’Arche confirme que les bonnes intentions ne changent rien aux exigences divines. (*** w05 15/5 p. 17 §7 Points marquants du deuxième livre de Samuel ***)
Répétons-le : il est impossible à Jéhovah d’agir injustement (Job 34:10). Ce serait manquer d’amour de sa part, et notre étude de l’ensemble des Écritures nous a appris que “ Dieu est amour ”. (1 Jean 4:8.) En outre, la Bible nous enseigne que “ justice et jugement sont le lieu fixe de [son] trône ”. (Psaume 89:14.) Comment dès lors Jéhovah pourrait-il agir injustement ? Cela reviendrait pour lui à saper les fondements mêmes de sa souveraineté.
N’oublions pas non plus qu’Ouzza ne pouvait ignorer la Loi. L’Arche était associée à la présence de Jéhovah. La Loi stipulait que quiconque n’y était pas autorisé ne devait pas y toucher, en précisant expressément que les transgresseurs seraient punis de mort (Nombres 4:18-20 ; 7:89). Par conséquent, le transport du coffre sacré n’était pas une tâche à prendre à la légère. Ouzza se devait de connaître la Loi puisque, à l’évidence, il était un Lévite (sans être prêtre pour autant). Par ailleurs, des années auparavant, l’Arche avait été confiée à la garde de son père (1 Samuel 6:20-7:1). Elle était restée chez lui 70 ans, jusqu’à ce que David décide de la déplacer. Il est donc très probable qu’Ouzza connaissait les lois relatives à l’Arche depuis son enfance. Comme cela a été dit précédemment, Jéhovah a la faculté de lire dans les coeurs. Sans doute a-t-il donc perçu chez Ouzza des mobiles égoïstes, puisque sa Parole, sans révéler précisément quels étaient ces mobiles, qualifie l’acte du Lévite d’“ irrévérencieux ”. Ouzza était-il un homme présomptueux, enclin à outrepasser ses droits (Proverbes 11:2) ? Le fait de conduire publiquement l’Arche que sa famille avait abritée lui est-il monté à la tête (Proverbes 8:13) ? Manquait-il à ce point de foi qu’il a estimé la main de Jéhovah trop courte pour maintenir en équilibre le coffre sacré qui symbolisait Sa présence ? Quoi qu’il en soit, nous pouvons être sûrs que Jéhovah a fait ce qui était juste. Il a très certainement discerné dans le coeur d’Ouzza quelque chose qui appelait une punition immédiate. — Proverbes 21:2. (*** w05 1/2 p. 26-27 §19-21 Jéhovah fait toujours ce qui est juste ***)

2 Samuel 6:8, 9. Dans une situation épineuse, David s’est d’abord mis en colère (peut-être même au point de rendre Jéhovah responsable du drame), puis il a pris peur. Nous devons nous garder d’attribuer à Jéhovah la responsabilité de difficultés qui surviennent parce que nous n’avons pas obéi à ses commandements. (*** w05 15/5 p. 17 §8 Points marquants du deuxième livre de Samuel ***)
Comme sa réaction en témoigne, même une personne dont les relations avec Jéhovah sont excellentes peut, en certaines circonstances particulièrement pénibles, ne pas adopter le meilleur comportement. En effet, David s’est d’abord mis en colère. Puis il a commencé à avoir peur (2 Samuel 6:8, 9). Ses relations de confiance avec Jéhovah étaient mises à rude épreuve. En ne suivant pas ses commandements, il semble que David ait omis en l’occurrence de ‘ jeter son fardeau sur Jéhovah ’. Cela ne nous arrive-t-il jamais ? Quand nous avons des ennuis, n’attribuons-nous pas parfois la faute à Jéhovah alors que nous avons simplement négligé de suivre les instructions claires qu’il nous donne ? — Proverbes 19:3. (*** w96 1/4 p. 29 ‘ Jetons toujours notre fardeau sur Jéhovah ’ ***)

2 Samuel 6:20-23. Mikal, la femme de David, ne se joignit pas à la procession. Elle regardait par la fenêtre. Au lieu d’éprouver de l’admiration pour la façon dont David louait Jéhovah, elle “ le méprisa dans son coeur ”. (2 Samuel 6:16.) Pour quelle raison ? De toute évidence, elle attachait beaucoup trop d’importance au fait qu’elle était la fille du premier roi d’Israël, Saül, ainsi que la femme du second, David. Elle s’est peut-être dit que son mari, souverain de la nation, n’aurait pas dû s’abaisser au niveau du commun peuple en adoptant sa façon de fêter l’événement. Elle dévoila ses sentiments hautains à la façon dont elle accueillit David, quand il revint chez lui. Elle lui dit, sarcastique : “ Comme il s’est rendu glorieux aujourd’hui, le roi d’Israël, lorsqu’il s’est découvert aujourd’hui aux yeux des esclaves de ses serviteurs, comme se découvre complètement un de ces hommes sans cervelle ! ” — 2 Samuel 6:20. (*** w06 15/6 p. 31 Une leçon sur l’orgueil et l’humilité ***)
Comprenons le passé. Ce qui nous est arrivé dans notre enfance façonne en grande partie notre pensée d’adultes. Étant donné que maris et femmes viennent de familles différentes, des divergences de vue sont inévitables.
C’est ce qu’illustre un incident rapporté dans la Bible. Lorsque l’arche de l’alliance a été ramenée à Jérusalem, David a publiquement exprimé son enthousiasme. Et sa femme, Mical? La Bible dit: “Mical, fille de Saül, regarda par la fenêtre et vit le roi David sautant et dansant devant Jéhovah; et elle commença à le mépriser en son coeur.” — 2 Samuel 6:14-16.
Mical a fait preuve du même manque de foi que son père, Saül, un homme injuste. Selon les biblistes C. Keil et F. Delitzsch, c’est la raison pour laquelle, au verset 16, Mical est appelée “fille de Saül”, plutôt que ‘femme de David’. Quoi qu’il en soit, la dispute qui s’est ensuivie montre à l’évidence que David et Mical ne se faisaient pas la même idée de cet événement joyeux. — 2 Samuel 6:20-23.
Cet exemple montre que les influences imperceptibles de l’éducation peuvent faire que deux conjoints voient certaines choses tout à fait différemment. Cela se vérifie même si l’un et l’autre sont unis dans le service de Jéhovah. Par exemple, une femme qui, durant l’enfance, a été lésée sur le plan affectif, peut avoir énormément besoin d’être approuvée et rassurée. Il y a là de quoi dérouter son mari. “Je pourrais lui dire cent fois que je l’aime, s’exclamera-t-il, et pourtant ce ne serait pas assez.”
Dans ce cas, pour communiquer, il faut ‘veiller non seulement par intérêt personnel à vos affaires à vous, mais encore, par intérêt personnel, à celles des autres’. (Philippiens 2:4.) Le mari doit alors voir sa femme dans le contexte de son passé à elle, et non dans celui du sien à lui. Et, bien sûr, la femme doit se sentir poussée à faire de même à l’égard de son mari. — 1 Corinthiens 10:24. (*** w93 1/8 p. 5 La communication: au delà des mots ***)

2 Samuel 7:2, 3. Et Nathân dit au roi : ‘ Tout ce qui est dans ton coeur — va, fais-le, car Jéhovah est avec toi. ’ ” — 2 Sam. 7:2, 3.
Fidèle adorateur de Jéhovah, Nathân adhère avec enthousiasme au projet de David, à savoir construire le premier centre permanent du culte pur. Toutefois, en la circonstance, il semble que Nathân ne parle pas au nom de Jéhovah, mais exprime son opinion personnelle. Cette nuit-là, Dieu demande au prophète de transmettre au roi un message différent : ce ne sera pas lui mais l’un de ses fils qui bâtira le temple. Nathân annonce aussi à David que Dieu conclut avec lui une alliance de sorte que son trône sera établi “ solidement pour des temps indéfinis ”. — 2 Sam. 7:4-16.
L’avis de Nathân sur la construction du temple ne s’harmonisait pas avec la volonté de Dieu. Sans protester, cet humble prophète s’est rallié au dessein divin et y a collaboré. Voilà un bel exemple à imiter si Dieu venait à nous corriger. Les interventions ultérieures de Nathân attestent que le prophète n’a pas perdu l’approbation de Dieu. (*** w12 15/2 p. 24-25 Nathân, fidèle défenseur du culte pur ***)

2 Samuel 7 :14 —Quand Jéhovah contracta une alliance pour le royaume avec David, il déclara au sujet de la lignée des rois de la dynastie de David : “ Moi je deviendrai son père, et lui deviendra mon fils. Quand il fera du tort, alors je le reprendrai bel et bien avec le bâton des hommes et avec les coups des fils d’Adam. ” (2S 7:14). Dans ce verset, le bâton de la discipline que Jéhovah utiliserait en tant que Père était l’autorité des gouvernements du monde, Babylone par exemple. Cette nation fut utilisée pour renverser le royaume de Dieu qui était entre les mains des rois de la lignée de David, ‘ jusqu’à ce que vienne celui à qui est le droit légal ’. (Éz 21:27.) En 70 de n. è., les armées romaines conduites par le général Titus servirent de “ bâton ” pour exécuter la punition divine sur la Jérusalem infidèle. — Dn 9:26, 27

2 Samuel 7 : 16 - Jéhovah conclut ensuite cette alliance avec David: “Ta maison et ton royaume seront stables devant toi pour des temps indéfinis; ton trône deviendra un trône solidement établi pour des temps indéfinis.” (2 Samuel 7:16). Manifestement, Dieu établissait alors une dynastie royale pour Israël dans la famille de David. Il ne s’agirait pas simplement d’une succession ininterrompue de rois issus de David. En effet, un membre de la lignée de David en viendrait finalement à régner “pour des temps indéfinis, et son trône [serait] comme le soleil devant [Dieu]”. — Psaume 89:20, 29, 34-36; Ésaïe 55:3, 4.
À l’évidence, donc, l’alliance davidique définissait plus étroitement la lignée menant à la Postérité. Même les Juifs du Ier siècle savaient que le Messie devait être un descendant de David (Jean 7:41, 42). Jésus Christ, le membre principal de la postérité de l’alliance abrahamique, remplissait les conditions requises pour devenir l’Héritier permanent de ce Royaume davidique, comme un ange l’attesta (Luc 1:31-33). Jésus était donc en droit de régner sur la Terre promise, le royaume terrestre sur lequel David avait régné. Cela devrait augmenter notre confiance en Jésus. Il règne, non pas de façon illégale, par usurpation, mais en vertu d’une disposition légale, d’une alliance divine

2 Samuel 7:18, 22, 23, 26. L’humilité de David, son attachement exclusif à Jéhovah et le souci qu’il avait d’exalter Son nom sont autant de qualités que nous devrions imiter. (*** w05 15/5 p. 17 §9 Points marquants du deuxième livre de Samuel ***)

2 Samuel 8:2 — Combien de Moabites ont été exécutés à l’issue du conflit avec Israël ? Peut-être a-t-on évalué leur nombre par une mesure plutôt que par un comptage. Il semble que David ait fait coucher les Moabites côte à côte sur le sol, puis ait fait mesurer l’ensemble avec un cordeau, ou corde. Selon toute vraisemblance, deux mesures de cordeau, soit les deux tiers des Moabites, ont été exécutés, et une mesure de cordeau, soit un tiers d’entre eux, ont été épargnés. (*** w05 15/5 p. 17 §2 Points marquants du deuxième livre de Samuel ***)
Une prophétie énoncée près de 400 ans plus tôt s’accomplit (Nombres 24:17). La parole de Jéhovah se réalise toujours. (*** w05 15/5 p. 17 §10 Points marquants du deuxième livre de Samuel ***)

2 Samuel 8:2. - Une prophétie énoncée près de 400 ans plus tôt s’accomplit (Nombres 24:17). La parole d

Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 341
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 4-8

Message  Sergueï le Sam 9 Mai 2015 - 19:38

Merci Very Happy Bravo 1
avatar
Sergueï
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 42
Date d'inscription : 13/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 4-8

Message  Ps27:4 le Lun 11 Mai 2015 - 21:54

20/20

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 4-8

Message  kely le Jeu 14 Mai 2015 - 13:57

Merci

kely
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 20
Date d'inscription : 16/07/2012
Localisation : Italie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 4-8

Message  kely le Jeu 14 Mai 2015 - 14:26

w11 15/11 p. 8 § 13-14 “ Ne t’appuie pas sur ton intelligence ” ***
Comment l’exemple de David peut-il nous aider quand nous avons à prendre une décision ?
Quelque temps plus tard, les Philistins sont montés contre Israël. David a de nouveau interrogé Jéhovah, qui lui a fourni cette instruction claire : “ Monte, car vraiment je [les] livrerai [...] entre tes mains. ” (2 Sam. 5:18, 19). Peu après, les Philistins sont revenus. David aurait pu se dire : ‘ C’est la troisième fois que je me retrouve dans cette situation. Je n’ai qu’à faire comme les fois précédentes : je vais monter contre les ennemis de Dieu. ’ Mais, au lieu de se fier à son expérience, il s’est encore tourné vers Jéhovah. Et il a bien fait ! Cette fois-ci, il a reçu des directives différentes (2 Sam. 5:22, 23).
LEÇON Lorsque nous sommes face à une situation ou à une difficulté que nous avons déjà rencontrée, veillons à ne pas nous appuyer seulement sur notre vécu. — Lire Jérémie 10:23.
L’imperfection pourrait nous conduire à prendre des décisions sans rechercher la direction de Jéhovah. Nous devons tous, y compris les anciens qui ont de l’expérience, nous méfier de cette Tendance.

Merci pour ces point interressant mais je voudrais que vous me montrer , les trois situations où david a interrogé Jéhovah car je n'ai trouvé que deux. 2 samuel 5: 19,23.
Merci

kely
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 20
Date d'inscription : 16/07/2012
Localisation : Italie

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 samuel 4-8

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum