1 samuel 23-25

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1 samuel 23-25

Message  Ps27:4 le Mer 15 Avr 2015 - 22:13

me revoila bonsoir a vs tous.....bonne preparation....
1 Samuel 23-25
 Le nom de l’homme était Nabal et le nom de sa femme Abigaïl. La femme était bien quant à la prudence et belle de forme ; mais le mari était dur et mauvais quant à ses façons d’agir ; c’était un Calébite.
 
*** w14 15/8 p. 27-28 « Reviens et fortifie tes frères » ***
(1 Sam. 24:4-7 Le ressentiment que peut nourrir un frère risque de l’empêcher d’être ancien. Il est de loin préférable d’imiter David. Alors qu’il fuyait la jalousie du roi Saül, il a eu des occasions de se venger de lui, mais il ne l’a pas fait
26:8-12). Quand Saül a été tué au combat, il a pleuré sa mort, parlant de lui et de son fils Yonathân comme d’hommes « charmants » et « dignes d’être aimés » (2 Sam. 1:21-23). Non, David ne nourrissait pas de ressentiment. Si tu penses être victime d’un malentendu ou d’une injustice, ne te laisse pas dominer par la rancœur
*** w08 15/12 p. 10 § 12-13 Resterez-vous intègre ? ***
— 1 Sam. 24:2-7.
 L’exemple de David contient une leçon remarquable pour nous aujourd’hui ! Nous faisons partie d’une congrégation mondiale composée d’humains imparfaits. Parmi eux, n’importe lequel peut un jour nous causer du tort ou même quitter la vérité.
Mais, quelle sera notre réaction si un jour l’un de nos compagnons chrétiens nous déçoit ou nous fait de la peine ? Si nous laissons l’amertume empoisonner notre cœur, cela risque de porter un coup à notre intégrité. La conduite des autres n’est jamais une raison pour en vouloir à Dieu ou pour devenir infidèle (Ps. 119:165).
 La constance, même dans les épreuves, nous aidera à rester intègres
 
 g01 22/11 p. 25 Comment réagir face à une personne en colère ? ***
méditez sur le récit biblique relatif à Abigaïl. David, réduit à l’état de fugitif, se cachait de son ennemi Saül, roi d’Israël. Bien que contraints à l’exil, les hommes de David offraient souvent leur protection à leurs compatriotes. C’est ainsi qu’ils ont aidé le mari d’Abigaïl, Nabal, un homme très riche. Toutefois, Nabal était “ dur et mauvais quant à ses façons d’agir ”. Lorsque les hommes de David ont eu besoin de provisions, ils ont demandé à Nabal un peu de nourriture. Or, plutôt que d’exprimer sa reconnaissance pour la protection que la troupe de David lui avait octroyée gratuitement, Nabal “ s’est répandu en réprimandes ” contre les messagers de David et les a renvoyés les mains vides. — 1 Samuel 25:2-11, 14.
Apprenant cela, David, furieux, a ordonné à ses hommes : “ Ceignez chacun son épée ! ” Tandis qu’ils étaient en chemin pour tuer Nabal et tous les hommes et les garçons innocents de sa maisonnée, Abigaïl est intervenue. Elle a accueilli David par un généreux cadeau consistant en nourriture et en boisson. Puis elle lui a demandé pardon pour la conduite inexcusable de son mari, le suppliant d’épargner des vies innocentes. — 1 Samuel 25:13, 18-31.
L’humble plaidoyer d’Abigaïl a fait retomber la colère de David. Comprenant à quel point sa fureur était devenue dangereuse, David a déclaré : “ Béni soit Jéhovah le Dieu d’Israël, qui t’a envoyée en ce jour à ma rencontre ! Béni soit ton bon sens et bénie sois-tu, toi qui m’as retenu, en ce jour, d’en venir au meurtre et de faire intervenir ma propre main pour mon salut. ” (1 Samuel 25:32-35). À n’en pas douter, dans bien des cas “ une réponse, lorsqu’elle est douce ”, peut apaiser la colère d’autrui. Cependant, que faire si votre réponse douce ne produit pas l’effet escompté ?
 Prends congé LEÇON
Nous vivons une époque marquée par le stress, et nombreux sont ceux qui démarrent au quart de tour. Cependant, si vous appliquez les principes bibliques dans vos relations avec autrui, vous pourrez sans doute éviter d’être victime de la colère de quelqu’un.

. “l’homme doux et humble d’esprit sait tirer la leçon d’un blâme; il ne s’en irrite pas, mais y trouve une occasion de devenir meilleur”.
 Pouvons-nous ressembler à Abigaïl ?
 Que vous soyez un homme ou une femme, y a-t-il des qualités d’Abigaïl que vous souhaiteriez posséder dans une plus grande mesure ? Peut-être aimeriez-vous montrer plus de bon sens et de sagesse dans les difficultés. Ou bien savoir faire entendre calmement la voix de la raison quand le ton monte autour de vous. Alors, priez Jéhovah dans ce sens. N’a-t-il pas promis de donner sagesse, discernement et capacité de réflexion à celui qui ‘ continue à demander dans la foi ’ ?
 
 g87 8/2 p. 21-22 Pourquoi devrais-je être reconnaissant?   Autre leçon……….
Un conseil avisé, donné au bon moment, peut nous éviter de commettre un acte dont les conséquences risquent d’être catastrophiques (I Samuel 25:33). La Bible montre qu’une chrétienne sensée et expérimentée peut conseiller utilement les jeunes femmes (Tite 2:3-5). Au sein de la congrégation, les anciens sont particulièrement en mesure d’aider les jeunes gens à ne pas tomber dans certains pièges et à poursuivre d’excellents objectifs dans leur vie (voir II Timothée 2:20-22). Oui, un petit conseil marque parfois un tournant dans la vie d’un jeune. Vous est-il déjà arrivé de tirer profit d’un conseil opportun? Si oui, avez-vous pensé à vous en montrer reconnaissant?
Ainsi, que ce soit envers vos parents, vos enseignants, des amis expérimentés qui vous ont conseillé, ou, par-dessus tout, envers Jéhovah, “le Dieu qui donne l’espérance”, réfléchissez aux nombreuses raisons que vous avez de ‘vous montrer reconnaissant’
*** w12 15/4 p. 29 § 10 Jéhovah nous préserve pour le salut ***   autre leçon
— 1 Sam. 25:9-13, 21, 22, 32, 33.Quelle leçon se dégage de ce récit ? Jéhovah a utilisé Abigaïl pour retenir David de faire un faux pas.
 Ne doutons pas qu’il agira aussi en notre faveur. Naturellement, nous ne devrions pas penser que Dieu fera intervenir quelqu’un chaque fois que nous serons sur le point de commettre une erreur. Nous ne pouvons pas non plus affirmer qu’il agira de telle ou telle façon dans une situation donnée, ni qu’il permettra telle ou telle chose afin que son dessein s’accomplisse (Eccl. 11:5). Toutefois, nous pouvons être sûrs qu’il sait toujours ce qui nous arrive et qu’il nous aidera à lui rester fidèles. Voici ce qu’il nous promet : “ Je te rendrai perspicace et t’instruirai dans la voie où tu dois aller. Je veux te conseiller, l’œil sur toi. ” (Ps. 32:8). Comment Dieu nous conseille-t-il ? Comment tirer profit de ses conseils ? Et qu’est-ce qui atteste qu’il guide ses serviteurs aujourd’hui ?
 
 g96 8/12 p. 14 La soumission de la femme: que faut-il entendre par là ? ***
Scandalisé, David décida de le mettre à mort. Abigaïl comprit que toute sa maisonnée était en péril. Elle ramena David à de meilleurs sentiments. Comment cela ? — 1 Samuel 25:2-35.
Elle lui concéda que Nabal était un “ vaurien ”, et elle lui donna les vivres que Nabal lui avait refusés. Normalement, il est déplacé qu’un mari ou une femme étale en public les travers de son conjoint. Faut-il taxer Abigaïl de rébellion pour avoir parlé et agi de la sorte ? Non ; elle essayait de sauver les vies de Nabal et de sa maisonnée. Rien ne permet de penser qu’elle avait coutume de manquer de respect à son mari ou qu’elle manifestait un esprit d’indépendance. D’ailleurs, Nabal, pourtant un homme difficile à contenter, ne trouvait rien à redire à la manière dont sa femme l’aidait à gérer leurs grandes propriétés. Mais dans cette situation critique, la sagesse commandait qu’elle prenne une initiative personnelle. Qui plus est, la Bible parle en bien d’Abigaïl. — 1 Samuel 25:3, 25, 32, 33.
L’importance du discernement
Il ne faudrait donc pas qu’au nom de la soumission une femme se sente obligée de faire une chose qu’elle sait insensée ou contraire aux principes divins. Il ne conviendrait pas non plus que l’on cherche à lui donner mauvaise conscience pour avoir pris une initiative dans une question importante, comme l’ont fait avant elle Abigaïl et Sara.
Par soumission de la femme il ne faut pas entendre satisfaire n’importe quel souhait du mari. Où se situe la nuance ? Lorsque des principes justes sont en jeu, une femme ne pourra peut-être pas toujours aller dans le sens de son mari. Pourtant, même dans ce cas, son attitude continuera de refléter la soumission qui plaît à Dieu.
Bien sûr, une femme devrait veiller à ne pas contrarier la volonté de son mari par désir d’en faire à sa tête, par rancune ou autre mobile discutable. Elle doit agir avec discernement, à l’image d’Abigaïl qui était “ bien quant à la prudence ”. — 1 Samuel 25:3.
Quand un mari fuit ses responsabilitésL’objectif et la motivation premiers de la soumission de la femme sont de plaire à Jéhovah en collaborant avec le mari et en soutenant ses décisions. Cela se fait sans trop de mal si le mari manifeste la maturité spirituelle. Sinon, la difficulté est tout autre
La soumission chrétienne est équilibrée et elle est bénéfique tant à l’homme qu’à la femme. Elle apporte au couple l’harmonie et le bonheur que seul notre Créateur bienveillant peut offrir. — Philippiens 4:7.
*** g77 8/9 p. 22 “Le sac de vie”
● Abigaïl, femme très sage, dit à David : “Quand l’homme se dressera pour te poursuivre et pour chercher ton âme, l’âme de mon seigneur sera assurément enveloppée dans le sac de vie auprès de Jéhovah.” (I Sam. 25:29).
Autrefois, on enveloppait les objets précieux dans des sacs pour les protéger. David allait donc faire l’objet de soins attentifs de la part de Jéhovah, comme une possession de prix, quand il serait menacé par ses ennemis. Ce serait comme si la vie même de David était déposée dans un sac entre les mains de Dieu.
 
 
 
  Le savez-vous ?
À quel endroit Yonathân, fils de Saül, a-t-il dit que David serait le prochain roi d’Israël (1 Samuel 23:16-18) ?
*** Le saviez-vous ? ***
Pourquoi Jésus a-t-il lavé les pieds de ses apôtres ? 1 Samuel 25:41  w09 1/1 p. 19 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
En conclusion
Quand des changements surviennent dans notre vie, souvenons-nous que Jéhovah peut très bien nous soutenir, nous fortifier et nous corriger, comme il l’a fait pour David
. Reposons-nous sur Jéhovah, et il nous aidera à réussir. Il veut que nous réussissions. Si nous l’écoutons et si nous nous approchons de lui, il nous donnera la force de faire sa volonté. Et si nous comptons sans cesse sur son esprit, nous pourrons ‘ nous présenter à Dieu comme des hommes approuvés ’, aujourd’hui et pour l’éternité. — 2 Timothée 2:15.
 
 
No 3 : Barouk (no 1) : Servons Jéhovah avec abnégation (it-1 p. 272)
(Béni).
1. Scribe, secrétaire de Jérémie. Barouk était fils de Néria et frère de Seraïa, le fourrier en chef de Tsidqiya qui lut le rouleau de Jérémie au bord de l’Euphrate. — Jr 32:12 ; 51:59-64.
Dans la quatrième année du roi Yehoïaqim, en 625 av. n. è., Barouk se mit à écrire sur un rouleau le message prophétique que lui dictait Jérémie concernant la ruine de Jérusalem. Vers la fin de l’automne de l’année suivante, en 624, Barouk lut le rouleau à haute voix “ aux oreilles de tout le peuple ”, à l’entrée de la maison de Jéhovah. Ensuite, il fut convoqué devant les princes assemblés pour leur en faire la lecture. Troublés par ce qu’ils venaient d’entendre et craignant la réaction du roi quand la parole arriverait à ses oreilles, ces princes pressèrent Barouk et Jérémie de se cacher. Lorsqu’il entendit l’invective, Yehoïaqim brûla le rouleau morceau par morceau et ordonna qu’on fasse comparaître Barouk et Jérémie devant lui, “ mais Jéhovah les tint cachés ”. Sous la dictée de Jérémie, Barouk écrivit alors un autre rouleau, semblable au premier, mais qui contenait “ encore beaucoup de paroles ” de la bouche de Jéhovah. — Jr 36:1-32.
Seize ans plus tard, dans la dixième année de Tsidqiya, quelques mois seulement avant la mise à sac de Jérusalem, Barouk prit les actes concernant un terrain que Jérémie avait acheté à un cousin et les mit dans un récipient de terre cuite pour les conserver. — Jr 32:1, 9-16.
À un certain moment de la rédaction du premier rouleau, Barouk s’étant plaint d’être fatigué, Jéhovah l’avertit en ces termes : ‘ Ne continue pas à chercher pour toi de grandes choses. ’ Mais en raison de sa fidélité Barouk reçut quand même la promesse qu’il serait gardé sain et sauf ‘ dans tous les lieux où il irait ’, non seulement durant le siège terrible de Jérusalem, mais aussi après, quand le peuple rebelle les obligea, Jérémie et lui, à l’accompagner en Égypte. — Jr 45:1-5 ; 43:4-7.

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 samuel 23-25

Message  Michèle le Mer 15 Avr 2015 - 22:40

Pour compléter éventuellement

Points importants de 1 Samuel 23 à 25

1 Samuel 24 :12 - David refuse de porter la main sur Saül. Avec foi et patience, il laisse l’affaire entre les mains de Jéhovah. Une fois le roi sorti de la grotte, David l’interpelle : “ Que Jéhovah juge entre moi et toi ; Jéhovah devra me venger de toi, mais ma main ne viendra pas sur toi. Il sait que Saül est dans son tort, mais il ne se venge pas. Il ne s’autorise même pas à l’injurier ni à parler en mal de lui. Plus d’une fois au cours de sa vie, David se retiendra de se faire justice. Il comptera sur Jéhovah pour redresser les choses
Application - Comme David, peut-être vivons-nous des situations difficiles. Subissez-vous, par exemple, de l’opposition, voire de la persécution, de la part de camarades de classe, de collègues de travail, de membres de la famille ou d’autres personnes qui ne partagent pas votre foi ? Ne leur rendons pas la pareille. Comptons sur Jéhovah en lui demandant l’aide de l’esprit saint. Qui sait si notre conduite
n’impressionnera pas nos opposants et s’ils ne deviendront pas croyants (1 Pierre 3:1) ? Quoi qu’il en soit, soyons certain que Jéhovah connaît notre situation et qu’il y remédiera dès qu’il le jugera bon. L’apôtre Paul a écrit : “ Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais donnez du champ à la colère ; car il est écrit : ‘ À moi la vengeance ; c’est moi qui paierai de retour, dit Jéhovah. ’ ” — Romains 12:19. w04 1/4 16-17.

1 Samuel 24 :11 - David a laissé un bel exemple pour ce qui est de poursuivre la paix. Par deux fois, il a eu l’occasion de tuer Saül. Les deux fois, il s’est interdit d’user de violence ; il a même parlé au roi avec respect, espérant rétablir la paix (1 Samuel 24:8-11 ; 26:17-20).
Que faire aujourd’hui lorsqu’une situation menace de troubler la paix de la congrégation ? Il nous faut ‘ chercher la paix et la poursuivre ’. Quand nous sentons que les relations que nous entretenons avec l’un de nos compagnons chrétiens sont tendues, nous suivons ce conseil de Jésus : “ D’abord, fais la paix avec ton frère. ” Puis nous reprenons nos autres activités liées au vrai culte. — Matthieu 5:23, 24 ; Éphésiens 4:26. - w07 1/3.

1 Samuel 24:4-7 - Pourquoi Jéhovah a-t-il fait miséricorde à David en ce qui concerne son grave péché commis avec Bath-Schéba?
C’était principalement en raison de l’alliance du Royaume, mais aussi de l’attitude miséricordieuse que David avait lui-même manifestée et de son repentir sincère (1 Samuel 24:4-7). — 15/9, pages 10, 11
Un transgresseur repentant peut prier Jéhovah pour obtenir son pardon, car Jéhovah est miséricordieux.

1 Samuel 25 :29 - Le sac de vie. ” Lorsqu’Abigaïl conjura David de renoncer à son expédition punitive contre Nabal et l’empêcha ainsi de faire couler le sang, elle dit : “ Lorsque l’homme se dressera pour te poursuivre et pour chercher ton âme, l’âme de mon seigneur se trouvera à coup sûr enveloppée dans le sac de vie auprès de Jéhovah ton Dieu ; mais, quant à l’âme de tes ennemis, il la lancera comme d’au-dedans du creux de la fronde. ” (1S 25:29-33). Tout comme une personne enveloppe quelque chose de précieux pour le protéger et le conserver, ainsi la vie de David en tant que personne était entre les mains du Dieu vivant, qui préserverait la vie de David de ses ennemis aussi longtemps que celui-ci n’essaierait pas d’obtenir son salut par sa propre main, mais attendrait Jéhovah. Par contre, l’âme des ennemis de David, Dieu la jetterait au loin.

1 Samuel 23:17. Loin d’être humble, Saül, qui était rongé par l’orgueil, s’est alors mis à nourrir une haine meurtrière contre David. Quelle différence avec l’état d’esprit de son fils Jonathan! On lit que Jonathan aimait David comme sa propre âme (1 Samuel 18:1). Par conséquent, comment Jonathan a-t-il réagi lorsque, au bout d’un certain temps, il est devenu clair que Jéhovah bénissait David et que c’était lui, et non Jonathan, qui succéderait à Saül sur le trône d’Israël? Jonathan a-t-il été pris de jalousie ou d’envie? Pas du tout! Le profond amour qu’il éprouvait pour David lui a fait dire ce qu’on lit en 1 Samuel 23:17: “N’aie pas peur, car la main de Saül, mon père, ne te trouvera pas, et toi, tu seras roi sur Israël, et moi, je deviendrai le second après toi; et Saül, mon père, le sait bien aussi.” Jonathan aimait beaucoup David; aussi a-t-il humblement accepté ce qu’il comprenait être la volonté de Dieu sur la question de la succession de son père au trône d’Israël. (*** w93 1/12 p. 24 §19 Heureux les humbles ***)
Les membres des autres brebis montrent l'attitude humble de Jonathan, reconnaissent et acceptent la nomination par Jéhovah des oints de son reste. Ils ne cherchent pas à prendre de l'ascendant sur les membres du reste, maintenant ou dans l'avenir. Ils s'attachent à la justice et soutiennent le reste dans ses efforts pour servir fidèlement Jéhovah et pour obtenir la récompense céleste. Ils font toujours le bien à ces frères du Roi comme s'ils le faisaient au Roi lui-même. D'autre part, les membres du reste aiment les autres brebis. Devant servir selon la justice, ils protègent le droit de ces étrangers à l'intérieur des portes de l'organisation et ne leur envient pas la position de service comportant des responsabilités, et que ceux-ci occupent dans l'organisation depuis 1935. (TG 15/05/52 p.155)

1 Samuel 23 :17 - Quand son ami David a eu besoin de soutien et d’encouragement, comment Yonathân a-t-il démontré son amour et son humilité ? (1 Sam. 23:17) [lv 28 § 10, note] Selon le récit de 1 Samuel 23:17, Yonathân a dit cinq choses pour encourager David : 1) Il l’a exhorté à ne pas avoir peur. 2) Il lui a donné l’assurance que les efforts de Saül échoueraient. 3) Il lui a rappelé qu’il recevrait la royauté, comme Dieu l’avait promis. 4) Il a fait le serment de lui être fidèle. 5) Il lui a dit que Saül lui-même savait que Yonathân était fidèle à David

1 Samuel 23:19,24 - Les expressions hébraïques pour "main droite" et "main gauche" peuvent être respectivement rendues par sud et nord; cela tient au fait qu'une personne déterminait la direction des points cardinaux en se plaçant face à l'est. Le sud se trouvait donc à sa droite

1 Samuel 23:29 - Outre la richesse de sa végétation, l’inaccessibilité de la région d’En-Guédi en fit une cachette idéale pour David à l’époque où il était poursuivi par le roi Saül. D’ailleurs, la Bible parle de certains “ lieux d’accès difficile près d’En-Guédi ”. (1S 23:29.) Des voyageurs qui ont visité cette région à l’époque moderne ont dépeint eux aussi ses cols rocheux dangereux et escarpés. Sa nature hostile à certains endroits est aussi sous-entendue par l’expression “ les rochers dénudés des chèvres de montagne ”. (1S 24:2.) Certains biblistes considèrent cette expression comme un nom propre, “ Rocs des Bouquetins ” (Jé [v. 24:3] ; voir Os ; TOB [v. 24:3]), qui désignerait un lieu particulier où les chèvres étaient susceptibles de se regrouper, comme elles le font encore aujourd’hui dans la région d’En-Guédi. Toutefois, d’autres y voient simplement une évocation des pics et des crêtes accidentés et peuplés de chèvres de cette région. Les rochers d’En-Guédi sont criblés de larges grottes. C’est peut-être dans l’une d’elles que David et ses hommes se cachèrent (1S 24:3). Certains pensent que les “ enclos à moutons ” où Saül s’arrêta désignent ces grottes, dont on aurait fermé l’entrée par un mur sommaire protégeant du mauvais temps. — 1S 24:2-10. (it-1 p.764)

1 Samuel 24:5- Le récit biblique nous montre que lorsque David eut agi de façon irrespectueuse envers le roi Saül, 'le coeur lui battit'. Sa conscience le condamnait (01/01/73 p.12)
Le plus souvent, la conscience réagit après le passage à l’acte. Le terme “ conscience ” n’apparaît pas dans ce récit ; et pourtant, c’est bien à la réaction de sa conscience que David avait affaire. Il nous est arrivé à tous d’avoir des remords de conscience. Nous avons fait quelque chose qui nous a ensuite troublé. Certaines personnes qui n’avaient pas payé leurs impôts ont été si tourmentées par leur conscience qu’elles ont fini par s’acquitter de leurs dettes. D’autres se sont senties obligées d’avouer à leur conjoint qu’elles avaient commis l’adultère (Hébreux 13:4). Toujours est-il que, lorsqu’on agit en accord avec sa conscience, il en résulte souvent un sentiment de satisfaction et de paix. (*** w07 15/10 p. 21-22 §10 Écoutez votre voix intérieure ***)

1 Samuel 24:14 - Dans les Ecritures, la puce est utilisée pour représenter quelqu'un d'insignifiant. La puce n’est mentionnée que deux fois dans les Écritures. Au roi Saül qui le poursuivait David demanda : “ Après qui le roi d’Israël est-il sorti ? [...] Après une simple puce ? ” En se comparant à une puce, David insistait sur son insignifiance en comparaison de Saül, montrant ainsi qu’il ne valait guère la peine que le roi le pourchasse (1S 24:14). On trouve en 1 Samuel 26:20 une idée similaire, mais dans la Septante on lit “ mon âme ” à la place des mots “ une simple puce ”.
On trouve d’autres indications du mépris dont étaient l’objet les chiens sauvages et nécrophages en considérant les exemples suivants : “ Suis-je un chien ? ” hurla Goliath à David parce que celui-ci venait vers lui avec un bâton (1S 17:43). “ Après qui fais-tu la poursuite ? Après un chien crevé ? ” demanda David au roi Saül, montrant ainsi qu’il était insignifiant et ne pouvait pas lui faire plus de mal qu’un chien mort (1S 24:14). (*** it-1 p. 443 Chien ***)

1 Samuel 25:2, 3. “ Bien quant à la prudence et belle de forme. ” Abigaïl et Nabal sont loin d’être assortis. Si lui n’aurait pu choisir meilleure épouse, elle est quant à elle mariée au pire des hommes. Certes, il est fortuné. Bien qu’il en tire vanité, comment est-il considéré ? On rencontre difficilement personnage dépeint de manière plus méprisante dans la Bible. Son nom même signifie “ Insensé ” ou “ Stupide ”. Qu’il l’ait reçu à la naissance ou qu’il lui ait été attribué plus tard, il le porte à merveille ! C’est un être “ dur et mauvais quant à ses façons d’agir ”. Tyrannique et ivrogne, il inspire crainte et antipathie. — 1 Samuel 25:2, 3, 17, 21, 25
Abigaïl est l’antithèse de Nabal. Son nom veut dire “ Mon Père s’est rendu joyeux ”. Un père est généralement fier de constater que sa fille est belle, un homme sage se réjouit autrement plus de discerner en son enfant une beauté intérieure. Très souvent, les personnes au physique avantageux ne voient pas la nécessité de cultiver des qualités comme la prudence, la sagesse, le courage et la foi. Ce n’était pas le cas d’Abigaïl. Elle était “ bien quant à la prudence [“ de bon sens ”, Bible à la Colombe] et belle de forme ”, nous apprend la Bible.
Pourquoi une jeune fille aussi intelligente avait-elle épousé un individu aussi vil ? ’ s’interrogeront certains. Il faut savoir qu’aux temps bibliques de nombreux mariages étaient arrangés. Dans tous les cas, le consentement des parents comptait. Ceux d’Abigaïl avaient-ils encouragé, voire arrangé cette union, éblouis par la richesse et le prestige de Nabal ? La pauvreté les avait-elle contraints ? Quoi qu’il en soit, l’argent de Nabal ne faisait pas de lui un bon mari. (*** w09 1/7 p. 18-19 Elle a agi avec prudence ***)
Des parents avisés ont soin d’inculquer à leurs enfants une conception honorable du mariage. Ils ne les incitent pas à contracter un mariage d’intérêt ni ne les poussent aux fréquentations alors qu’ils sont trop jeunes pour endosser les rôles et les responsabilités des adultes (1 Corinthiens 7:36). Mais l’heure n’est plus aux considérations de ce genre pour Abigaïl. Quel qu’en soit le motif, elle est la femme de Nabal et est déterminée à s’accommoder au mieux de cette pénible situation

1 Samuel 25:38. - Qu’arrive-t-il à Nabal ? « Son coeur mourut au-dedans de lui, et lui-même devint comme une pierre. » Peut-être est-il victime d’une sorte d’attaque. Il décède une dizaine de jours plus tard, mais pas pour des raisons strictement médicales : « Jéhovah frappa Nabal, de sorte qu’il mourut » (1 Sam. 25:38). Cette exécution justifiée met fin à la longue épreuve d’Abigaïl. Bien qu’aujourd’hui Jéhovah ne procède pas à des exécutions miraculeuses, ce récit rappelle qu’aucun cas de tyrannie ou de maltraitance familiale ne lui échappe. En temps voulu, il rend toujours la justice (lire Luc 8:17). (*** ia chap. 9 p. 82 §22 Elle a agi avec prudence ***)

Selon 1 Samuel 25:37, ‘le cœur de Nabal mourut au-dedans de lui’; autrement dit, il fut vraisemblablement victime ’une attaque. Une dizaine de jours plus tard, Nabal eut sans doute une seconde attaque qui lui fut fatale David proposa à Abigaïl de la prendre pour femme, et celle-ci accepta en disant avec humilité: “Voici ton esclave comme une servante pour laver les pieds des serviteurs de mon seigneur.” Elle montra ainsi qu’elle était disposée à accomplir les tâches les plus humbles. Avec cinq de ses servantes, elle partagea dès lors la vie instable d’un homme que le roi Saül contraignait à vivre hors la loi. Elle vécut pendant quelque temps dans la ville philistine de Gath, puis à Ziclag. Là, elle connut des difficultés et fut notamment emmenée captive par des maraudeurs amaléqites, mais on la retrouva saine et sauve
La vie d’Abigaïl montre clairement ce qui rend une personne avisée aux yeux de Dieu. Cette femme était humble et fit passer la fidélité à Dieu avant la fidélité à un homme. Sa sagesse venait de ce qu’elle reconnaissait la direction divine


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 353
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 samuel 23-25

Message  Vanessa. le Ven 17 Avr 2015 - 14:52

Merci beaucoup pour toutes ces applications.

Merci
avatar
Vanessa.
Chrétien/ienne

Messages : 54
Date d'inscription : 14/04/2015
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 samuel 23-25

Message  jordan le Lun 20 Avr 2015 - 10:17

Vanessa. a écrit:Merci beaucoup pour toutes ces applications.

Merci
Amitié fraternelle Merci

_________________
http://www.jw.org/fr

https://www.jw.org/fr/cours-bibliques-gratuits/

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
jordan
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Messages : 9600
Date d'inscription : 20/05/2010

http://votj.forumgratuit.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1 samuel 23-25

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum