PBI 1 Samuel 10-13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PBI 1 Samuel 10-13

Message  Ps27:4 le Mar 17 Mar 2015 - 12:40

1 sam 10-13
bonne lecture......a vs tous.....


(1 Samuel 12:24, 25) [...] Seulement craignez Jéhovah, et vous devez le servir avec vérité, de tout votre cœur ; car voyez quelles grandes choses il a faites pour vous. 25 Mais si vous faites ce qui est mauvais, avec insolence, vous serez supprimés, vous et votre roi [...]
 
*** w86 1/8 p. 30 Votre enfant ‘grandit-il pour le salut’? *** Superb TG pour ns parents qui ont des enfants a métité….
I Samuel 12:23   Quant à moi, il est impensable pour moi de pécher contre Jéhovah en cessant de prier en votre faveur ; et je dois vous enseigner le bon et droit chemin
Leçon…Les parents, aujourd’hui, ne devraient pas non plus négliger la prière, ils devraient implorer Jéhovah de leur accorder la sagesse dans les efforts qu’ils font pour guider leurs enfants sur le chemin de la vie. Pour Samuel, prophète de Jéhovah, c’était ‘pécher contre Jéhovah’ que de ne pas prier en faveur du peuple de Dieu
 Nous devrions ressentir la même responsabilité à l’égard de nos enfants. Nous désirons qu’ils adoptent un comportement spirituel. Il est essentiel de prier régulièrement pour obtenir de l’aide.
Quand  pour la dernieres foi Avons-nous écouter les prières de nos enfants ?.....hier , aujourd hui,  1 semaine , 1 mois , 1 ans, Jamais …..
 
*** g90 8/4 p. 15 Suis-je prêt pour le baptême? ***
1 Samuel 12:2. Ainsi, le prophète Samuel figure parmi ceux qui ont commencé très jeunes à servir Jéhovah (3:1-18;). De même, le psalmiste David a pu dire: “Tu es mon espoir, ô Souverain Seigneur Jéhovah, ma confiance depuis ma jeunesse.”
56e histoire Saül, premier roi d’Israël                    a vous de jouer les enfants……
 1. Sur l’image, que fait Samuel, et pourquoi ?
 2. Pour quelle raison Jéhovah aimait-il Saül, et quel genre d’homme était-il ?
 3. Comment s’appelait le fils de Saül, et que fit-il ?
 4. Pourquoi Saül offrit-il un sacrifice au lieu d’attendre que Samuel le fasse ?
 5. Quelles leçons pouvons-nous tirer de la manière d’agir de Saül ?
Questions supplémentaires :
 1. Lisez 1 Samuel 9:15-21 et 10:17-27.
De quelle façon la modestie de Saül l’aida-t-elle à se garder d’agir inconsidérément quand certains hommes parlèrent de lui en termes irrespectueux (1 Sam. 9:21 ; 10:21, 22, 27 ; Prov. 17:27) ?
 2. Lisez 1 Samuel 13:5-14.
Quel péché Saül commit-il à Guilgal (1 Sam. 10:8 ; 13:8, 9, 13) ?
w12 15/2 p. 30 Heureux dans un foyer mixte sur le plan religieux ***
NE BAISSEZ PAS LES BRAS !. (1 Sam. 12:22.)  Si des membres de votre famille n’adhèrent pas à vos croyances, ne baissez pas les bras ! Rappelez-vous que “ Jéhovah ne délaissera pas son peuple, à cause de son grand nom ”Il sera avec vous tant que vous lui resterez attaché. (Lire 2 Chroniques 15:2.) En conséquence, ‘ délectez-vous en lui ’. Oui, ‘ roulez votre voie sur Jéhovah et comptez sur lui ’. (Psaume 37:4, 5.) “ Persévérez dans la prière ” et ayez foi : votre Père céleste vous aidera à endurer les épreuves, quelle qu’en soit la nature. — Rom. 12:12.
Jéhovah réalise ses promesses, non seulement par amour pour ses serviteurs, mais aussi — et surtout — à cause de son nom
Leçon..Posons -nous ces questions : ‘ Est-ce que je connais assez Jéhovah pour avoir en lui une confiance absolue ? Est-ce que j’envisage l’avenir sereinement, sachant que  JAH  maîtrise toutes choses ? 
Il arrive que JAH  nous apporte le soutien voulu par l’intermédiaire d’un compagnon chrétien ou de la nourriture spirituelle qu’il nous fournit au bon moment.
” Quels que soient nos besoins ou notre situation, Jéhovah nous donnera des preuves de son amour si nous plaçons notre confiance en lui. Car enfin, nous sommes ses “ brebis ” et il a mis son nom sur nous.
 
 
 
w12 15/4 p. 28 §3 Jéhovah nous préserve pour le salut  …………..  supert TG  a relire……..                
(1 Sam. 13:14 . Imaginez ce que David a dû ressentir à l’idée que le Créateur de l’univers avait prêté attention à ses méditations alors qu’il n’était qu’un jeune berger...
Leçon
Jéhovah vous a pris par la main quand  vous avez commencé à marcher avec lui, ce n’est pas pour vous la lâcher ensuite. Il sait pertinemment que, tout comme vous avez eu besoin d’aide pour devenir son serviteur, vous avez besoin d’être soutenu pour demeurer dans la voie de la vérité. L’apôtre Pierre a écrit aux chrétiens oints : “ Vous [...] êtes préservés par la puissance de Dieu grâce à la foi, pour un salut prêt à être révélé dans la dernière période. ” (1 Pierre 1:4, 5). Ces paroles s’appliquent par extension à tous les chrétiens et nous devrions leur accorder de l’importance. Pourquoi ? Parce que nous avons tous besoin du soutien de JAH  pour lui rester fidèles.
 Autres Leçon    Mais ce qui nous attire le plus chez cet homme se résume dans cette expression du prophète Samuel : un homme selon le cœur de Jéhovah. — 1 Samuel 13:14.
Ces paroles se sont réalisées alors que David n’était encore qu’un jeune homme.
Ne serions-nous pas heureux que l’on dise de vous que vous êtes un homme ou une femme un jeune … selon le cœur de Jéhovah ?
*** w10 1/3 p. 23 ‘ Il voit ce que vaut le cœur ’ ***
Mais c’est son cœur qui le rend véritablement agréable à Dieu. — 1 Samuel 13:14.
Dans un monde qui met tant l’accent sur la beauté extérieure, il est réconfortant de savoir que Jéhovah Dieu ne se laisse pas influencer par les apparences
. Peu lui importe que vous soyez grand ou pas, que les autres trouvent votre physique avantageux ou pas. C’est ce que vous êtes intérieurement, votre cœur, qui compte pour lui. Une telle pensée ne vous incite-t-elle pas à vouloir cultiver le genre de qualités qui vous rendra beau à ses yeux ?
  Leçon-….. I Samuel 12:18-25). Dans les prières que nous prononçons en particulier, il est bien de mentionner nos frères chrétiens par leur nom et de dire combien nous tenons à ce qu’ils demeurent “robustes dans la foi”. (Tite 1:13; 2:1, 2.) Par contre, il serait évidemment mal de prier pour ceux qui repoussent délibérément les dispositions que Dieu a prises en vue de notre pardon. — Hébreux 10:26-29.
. En quoi Samuel, qui avait “ vieilli et blanchi ”, a-t-il été exemplaire pour ce qui est de prier en faveur des autres, et qu’est-ce que cela met en évidence ? (1 Sam. 12:2, 23) [w07 1/6 29 § 14-15]
 
ia chap. 8 p. 67 Il a tenu bon malgré les déceptions ***
w11 1/1 p. 27 Il a persévéré malgré les déceptions
1 Samuel 10:1, 24. Toujours soumis à son Dieu, Samuel va oindre le roi que Jéhovah a choisi.
Comment Samuel obéit-il ? Avec ressentiment ? pour la forme ? Permet-il à la déception d’empoisonner son cœur, laissant l’amertume s’enraciner ? Plus d’un homme réagirait ainsi dans une telle situation, mais pas Samuel. Il oint Saül et reconnaît que c’est Jéhovah qui l’a choisi. Il embrasse le nouveau roi en signe d’accueil et de soumission. Puis il dit au peuple : “ Avez-vous vu celui que Jéhovah a choisi, qu’il n’y a personne comme lui parmi tout le peuple ? ” —
Samuel se concentre non pas sur les défauts de Saül, mais sur ce qu’il y a de bon chez cet homme choisi par Jéhovah. En ce qui le concerne, Samuel s’attache à garder son intégrité devant Dieu plutôt qu’à obtenir l’approbation d’un peuple inconstant (1 Samuel 12:1-4). De plus, il poursuit fidèlement sa mission : conseiller les Israélites sur les dangers spirituels qui les guettent et les encourager à rester fidèles à Jéhovah. Touché par ses conseils, le peuple demande à Samuel de prier pour lui. Le prophète lui adresse cette belle réponse : “ Il est impensable pour moi de pécher contre Jéhovah en cessant de prier en votre faveur ; et je dois vous enseigner le bon et droit chemin. ” — 1 Samuel 12:21-24.
Leçon….Avez-vous déjà été déçu que quelqu’un d’autre que vous soit choisi pour une fonction ou une attribution de service ? L’exemple de Samuel nous rappelle avec force que nous ne devons jamais laisser la jalousie ou l’amertume s’enraciner dans notre cœur. Dieu a suffisamment d’activités enrichissantes et épanouissantes pour chacun de ses serviteurs fidèles.
 
 
 
 Jusqu’à quand seras-tu en deuil pour Saül ? 
Samuel a raison de voir le bon chez Saül ; c’est un homme remarquable. Grand et impressionnant, courageux et plein de ressources, il est pourtant modeste et sans prétention au départ (1 Samuel 10:22, 23, 27). En plus de tous ces dons, il en possède un autre, précieux : le libre arbitre, la capacité de choisir sa voie et de prendre ses propres décisions (Deutéronome 30:19). Saura-t-il bien l’utiliser ?
Malheureusement, quand un homme se prélasse sous le soleil de son nouveau pouvoir, la modestie est souvent la première qualité à fondre. Saül devient rapidement arrogant. Il choisit de désobéir aux ordres de Jéhovah que Samuel lui a transmis. Un jour, il s’impatiente et offre un sacrifice que seul le prophète est en droit d’offrir. Samuel le corrige vertement et prédit que la royauté ne restera pas dans sa famille. Loin d’accepter la discipline, Saül commet des actes de désobéissance plus graves encore. — 1 Samuel 13:8, 9, 13, 14.  Suite la semaine prochaine hi hi hi
 
w11 15/2 p. 21-22 “ Obéir vaut mieux qu’un sacrifice ” ***
1 Sam. 12:14, 22.Saül avait des qualités et bénéficiait de la bénédiction de Dieu. Il savait en outre que Jéhovah était puissant. Cependant, pour continuer de l’emporter sur leurs ennemis, les Israélites et leur roi devaient satisfaire à une condition très importante. Samuel leur avait dit : “ Si vous craignez Jéhovah, si réellement vous le servez et obéissez à sa voix, et si vous ne vous rebellez pas contre l’ordre de Jéhovah, alors vraiment vous et le roi qui doit régner sur vous, vous serez des gens qui suivent Jéhovah votre Dieu. ” De quoi les Israélites pouvaient-ils être sûrs s’ils restaient fidèles à Dieu ? “ Jéhovah ne délaissera pas son peuple, à cause de son grand nom, leur avait promis Samuel, parce que Jéhovah s’est décidé à faire de vous son peuple. ” —
Leçon….L’obéissance était — et est encore — la condition indispensable pour obtenir l’approbation de Dieu. Quand ses serviteurs obéissent à ses commandements, Jéhovah les bénit. Mais qu’arrive-t-il lorsqu’ils lui désobéissent ?
 Tu as agi sottement 
1 Sam. 13:5, 6). Ce que Saül entreprit par la suite contre les Philistins suscita de leur part une vive réaction. Une armée nombreuse “ comme les grains de sable qui sont sur le bord de la mer, en multitude ” se leva contre lui. “ Les hommes d’Israël virent qu’ils étaient dans une situation critique, car le peuple était serré de près ; et le peuple alla se cacher dans les grottes, les trous, les rochers, les caves et les citernes. ” (Qu’allait faire le roi ?
Samuel avait demandé à Saül de le retrouver à Guilgal, où il offrirait des sacrifices. Saül attendit, mais le prophète tardant à arriver et l’armée se dispersant, il prit l’initiative d’offrir les sacrifices. À peine avait-il terminé que Samuel arriva. En apprenant ce que Saül avait fait, il lui dit : “ Tu as agi sottement. Tu n’as pas gardé le commandement de Jéhovah ton Dieu, celui qu’il t’avait commandé, car, si tu l’avais fait, Jéhovah aurait affermi ton royaume sur Israël pour des temps indéfinis. Et maintenant ton royaume ne durera pas. À coup sûr, Jéhovah se trouvera un homme selon son cœur ; et Jéhovah l’instituera comme guide sur son peuple, parce que tu n’as pas gardé ce que t’avait commandé Jéhovah. ” — 1 Sam. 10:8 ; 13:8, 13, 14.
Par manque de foi, Saül désobéit présomptueusement à l’ordre de Dieu lui enjoignant d’attendre que Samuel vienne offrir le sacrifice.. — 1 Sam. 13:17, 18.
Leçon….Face à des difficultés, quels choix faisons-nous ? Celui qui manque de foi jugera peut-être plus judicieux de ne pas tenir compte des principes divins. En l’absence de Samuel, Saül a pu se dire que ce qu’il faisait était frappé au coin du bon sens. Mais pour qui est déterminé à obtenir l’approbation de Dieu, la seule ligne de conduite qu’il convient de suivre est de respecter les principes bibliques qui s’appliquent à la situation.
 
Pour Israël, la période des juges prit fin lorsque (Samuel ; David ; Saül) a été oint roi d’Israël et que, peu après, il a vaincu les (Ammonites ; Moabites ; Philistins) avec le soutien de Jéhovah (1 Sam. 11:6, 11). [Lecture de la Bible ; voir w95 15/12 p. 9 § 3–p. 10 § 1.]
*** w05 15/3 p. 29 Un “ pim ” atteste l’historicité de la bible
1 Samuel 13:21  .Un pim ?         Qu’était-ce au juste ?
Bien qu’il ne fût pas prêtre, Samuel n’a pas mal agi en offrant des sacrifices, ce que rapporte 1 Samuel 10:8. [Lecture de la Bible; voir w72 p. 224]
1 Samuel 10:17-19 lors d’événements d’une grande importance pour la nation ; parfois, des coureurs convoquaient le peuple (

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: PBI 1 Samuel 10-13

Message  Michèle le Jeu 19 Mar 2015 - 16:25


1 Samuel 12:17-19 – A un moment de grande tension où Samuel s’adresse aux Israélites. Etant âgé, il leur rappelle qu’il est resté intègre toute sa vie. Nous lisons ensuite : “ Samuel appela Jéhovah. ” Il lui demande un orage. — 1 Samuel 12:17, 18.
Un orage ? En pleine saison sèche ? Du jamais vu ! S’il y a la moindre pointe de scepticisme ou de moquerie parmi le peuple, elle disparaît vite. Le ciel s’assombrit tout à coup. Le vent fouette les blés dans les champs. Le tonnerre retentit dans un grondement assourdissant. La pluie s’abat. Comment Israël réagit-il ? On lit : “ Le peuple craignit beaucoup Jéhovah et Samuel. ” Il comprend enfin qu’il a péché gravement, le peuple reconnaîtra la gravité de sa transgression
Sommes-nous tout aussi disposé à soutenir les dispositions théocratiques et à prier en faveur de nos compagnons chrétiens ?

1 Sam 10:1, 24 ; 11:14, 15 - Après un début de règne prometteur, le premier roi d’Israël Saül commence à désobéir à Jéhovah, qui le prive du soutien de l’esprit de Jéhovah.
Une leçon se dégage de ce récit : les persécuteurs ne peuvent arriver à leurs fins quand l’esprit de Dieu s’oppose à eux. De nos jours, Jéhovah a décidé que la “ Bonne Nouvelle du Royaume sera prêchée ”. Personne ne pourra l’en empêcher. Actes 5:40, 42.

11:2 Pour humilier l’ennemi et briser sa puissance, certaines nations de l’Antiquité avaient la cruelle habitude d’aveugler des prisonniers de haut rang. — Jg 16:21 ; 1S 11:2 ; 2R 25:7. (it-2 p. 432)

11:7 Ou encore, le courage et la force que Dieu insuffle peuvent faire naître chez ceux qui en sont témoins un effroi salutaire et les inciter à obéir. Ainsi, quand le roi Saül lança un appel vigoureux aux Israélites pour qu’ils s’unissent dans la défense de Yabesh-Guiléad, ils furent remplis de “ l’effroi de Jéhovah ” et réagirent “ comme un seul homme ”. — 1S 11:7. (it-1 p. 701 Effroi)

11:11 Division chez les Hébreux. Les Hébreux divisaient la nuit en veilles. “ Quand je me souviens de toi sur ma couche, durant les veilles de la nuit je médite sur toi. ” (Ps 63:6). Puisque Juges 7:19 parle d’une “ veille du milieu de la nuit ”, il devait y avoir trois veilles dans les temps anciens. Il semble que chacune couvrait un tiers du temps qui s’écoulait depuis le coucher jusqu’au lever du soleil, soit environ quatre heures pour une veille, en fonction de l’époque de l’année. Par conséquent, la première veille allait approximativement de 18 heures à 22 heures. La “ veille du milieu de la nuit ” commençait vers 22 heures et s’achevait aux alentours de 2 heures du matin. C’est pendant cette tranche stratégique que Guidéôn attaqua par surprise le camp des Madianites. La troisième veille, appelée “ la veille du matin ”, débutait vers 2 heures et durait jusqu’au lever du soleil. C’est au cours d’une veille du matin que Jéhovah commença à créer de graves ennuis aux armées égyptiennes qui tentaient de traverser la mer Rouge à la poursuite des Israélites. — Ex 14:24-28 ; voir aussi 1S 11:11. (it-2 p. 425)

12:2, 23 En outre, bien qu’il ait “ vieilli et blanchi ”, Samuel a été exemplaire pour ce qui est de prier en faveur d’autrui. Il a dit qu’il était “ impensable [...] de pécher contre Jéhovah en cessant de prier ” en faveur de ses compagnons israélites. — 1 Samuel 12:2, 23.
Tout cela met en évidence une manière essentielle dont les chrétiens âgés peuvent exercer une bonne influence sur ceux qui servent Jéhovah à leurs côtés. Malgré les limites que leur santé ou quoi que ce soit d’autre leur imposent, ils peuvent prier en faveur des autres. Chers compagnons âgés, vous rendez-vous compte à quel point vos prières font du bien à la congrégation ? Parce que vous exercez la foi dans le sang versé du Christ, vous avez l’approbation de Jéhovah, et en raison de votre capital d’endurance, votre foi a acquis une “ valeur éprouvée ”. (Jacques 1:3 ; 1 Pierre 1:7.) Ne l’oubliez jamais : “ La supplication d’un juste, quand elle est à l’oeuvre, a beaucoup de force. ” — Jacques 5:16.
Les prières que vous faites en faveur de l’oeuvre du Royaume de Jéhovah sont indispensables. Certains de nos frères sont en prison du fait de leur neutralité chrétienne. D’autres sont victimes de catastrophes naturelles, de guerres et de conflits civils. D’autres encore, au sein même de votre congrégation, font face à des tentations ou à l’opposition (Matthieu 10:35, 36). Ceux qui donnent l’exemple en ce qui concerne la prédication ou leur tâche de surveillant au sein des congrégations ont également besoin de vos prières régulières en leur faveur (Éphésiens 6:18, 19 ; Colossiens 4:2, 3). Il est vraiment bien que vous fassiez mention de ces compagnons dans vos prières, comme l’a fait Épaphras. — Colossiens 4:12. (w07 1/6 p. 29 §13-15)

12:9 Plus tard, parce que les Israélites “ se vendaient pour faire ce qui est mauvais ” (2R 17:16, 17), plusieurs fois Jéhovah ‘ les vendit en la main de leurs ennemis ’. (Dt 32:30 ; Jg 2:14 ; 3:8 ; 10:7 ; 1S 12:9.) Devant leur repentance, il les racheta, ou les revendiqua, de la détresse ou de l’exil (Ps 107:2, 3 ; Is 35:9, 10 ; Mi 4:10), remplissant de la sorte le rôle d’un Goʼél, un Racheteur parent avec eux, étant donné qu’il était devenu l’Époux de la nation (Is 43:1, 14 ; 48:20 ; 49:26 ; 50:1, 2 ; 54:5-7). En ‘ vendant ’ les Israélites, Jéhovah ne fut pas payé par quelque compensation matérielle de la part des nations païennes. Il fut payé en ce que fut satisfaite sa justice et s’accomplit son dessein de les corriger et de les discipliner pour leur rébellion et leur irrévérence. — Voir Is 48:17, 18. (it-2 p. 726 Rançon)

12:20, 21. Vous ne devez pas vous écarter pour suivre les chimères qui ne servent à rien et qui ne délivrent pas
Ne laissons jamais les “ chimères ” que sont par exemple la confiance en l’homme, la confiance dans la puissance militaire des nations ou l’idolâtrie nous détourner de notre service pour Jéhovah. (w05 15/3 p. 23 §2) Satan est toujours maître dans l’art de convaincre les humains de poursuivre des chimères. Il incite quantité de gens à chercher la sécurité dans les choses matérielles. L’argent, les biens ou un emploi fortement rémunéré semblent procurer des avantages. Mais à quoi servent les possessions matérielles quand la santé décline, que l’économie s’effondre ou que frappe une catastrophe naturelle ?
Imaginez qu’au cours de votre voyage vous traversiez un vaste désert. Qu’adviendrait-il si vous abandonniez la piste pour vous diriger vers un mirage ? Poursuivre cette illusion pourrait vous coûter la vie ! Jéhovah sait qu’il est dangereux de courir après des illusions. Souvenez-vous : à un moment donné, les Israélites ont voulu ressembler aux nations voisines, qui étaient gouvernées par des rois humains. Leur revendication constituait en réalité un péché grave, car elle revenait à rejeter la royauté de Jéhovah. Même s’il leur a permis d’avoir un roi humain, Dieu, par l’intermédiaire du prophète Samuel, les a clairement avertis du danger de poursuivre des “ chimères ”. 1 Samuel 12:21.
Les Israélites avaient-ils le sentiment qu’un roi humain serait plus réel, plus fiable, que Jéhovah ? Si tel était le cas, ils se forgeaient bel et bien une chimère ! Et ils couraient le danger de poursuivre d’autres illusions créées par Satan. Des rois humains allaient facilement les mener à l’idolâtrie. Les idolâtres commettent l’erreur de penser que des objets (des dieux faits de bois ou de pierre) sont plus réels, plus dignes de confiance, que Jéhovah, le Dieu invisible, qui a créé toutes choses. Mais, comme l’apôtre Paul l’a affirmé, les idoles ne sont “ rien ”. (1 Cor. 8:4.) Elles sont incapables de voir, d’entendre, de parler ou d’agir. On peut les voir et les toucher, mais si on se met à les adorer, on poursuit en fait une chimère — une illusion qui ne conduit qu’au désastre. — Ps. 115:4-8. (w11 15/7 p. 13-14)

12:24. Un bon moyen pour conserver une crainte révérencielle de Jéhovah et le servir de tout notre coeur est de ‘ voir quelles grandes choses il a faites ’ pour son peuple, aussi bien jadis qu’à notre époque. (w05 15/3 p. 23 §3)

13:5 Selon 1 Samuel 13:5, l’armée philistine à Mikmash comprenait 30 000 chars. Ce chiffre est largement supérieur à celui qui est donné à propos de plusieurs autres expéditions militaires (voir Jg 4:13 ; 2Ch 12:2, 3 ; 14:9), et il est difficile de concevoir comment un aussi grand nombre de chars auraient pu être utilisés sur un terrain montagneux. C’est pourquoi 30 000 est généralement considéré comme une erreur de scribe. La Peshitta et la Septante (Lagarde) disent 3 000, et bien des traductions ont adopté cette leçon (Jé ; Os ; Pl). Du reste, des chiffres encore inférieurs ont été avancés. (it-2 p. 283)

13:6, 7, 8-14 16 Malheureusement, Saül perd sa modestie. Lors d’une guerre contre les Philistins, il se retire à Guilgal où il doit attendre que Samuel vienne offrir des sacrifices pour implorer Dieu. Le prophète ne s’étant pas présenté dans les délais, le roi, présomptueusement, offre lui-même l’holocauste. À peine a-t-il fini que Samuel arrive. “ Qu’as-tu fait là ? ” lui demande celui-ci. À quoi l’intéressé répond : “ J’ai vu que le peuple s’était dispersé d’auprès de moi, que toi-même tu n’arrivais pas dans le délai des jours fixés [...]. Alors je me suis contraint et j’ai offert l’holocauste. ” — 1 Samuel 13:8-12.
A priori, l’action de Saül semble justifiée. Le peuple de Dieu n’est-il pas “ dans une situation critique ”, “ serré de près ”, ‘ tremblant ’ tant la situation est grave (1 Samuel 13:6, 7) ? Il n’y a évidemment rien de mal à prendre des initiatives quand les circonstances l’autorisent.
Mais n’oublions pas que Jéhovah lit dans les coeurs et connaît nos intentions (1 Samuel 16:7). Sans doute a-t-il vu chez Saül plus que le récit biblique n’en dit. Y avait-il de l’orgueil derrière son impatience ?
Bouillait-il d’irritation d’être obligé, lui, le roi de tout Israël, d’attendre un vieux prophète peu pressé ? En tout cas, il a estimé que le manque de ponctualité de Samuel l’autorisait à prendre les choses en main et à enfreindre les instructions précises qu’il avait reçues. Loin de le féliciter de cette initiative, Samuel le réprimande sévèrement : “ Ton royaume ne durera pas [...] parce que tu n’as pas gardé ce que t’avait commandé Jéhovah. ” (1 Samuel 13:13, 14). La présomption a de nouveau conduit au déshonneur. (w00 1/8 p. 13 §16-17)

13:10-14 ; 15:22-25, 30. Méfions-nous de la présomption, qu’elle se traduise par des actes de désobéissance ou par un état d’esprit orgueilleux. — Proverbes 11:2. (w05 15/3 p. 23 §4)


Michèle
Surveillant/e TJ
Surveillant/e TJ

Messages : 353
Date d'inscription : 19/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: PBI 1 Samuel 10-13

Message  Ps27:4 le Jeu 19 Mar 2015 - 18:59

Merci

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: PBI 1 Samuel 10-13

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum