juges 5-7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

juges 5-7

Message  Ps27:4 le Jeu 22 Jan 2015 - 14:07

coucou a vs tousssssssssssssssssss

bonne lecture [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 tout dans la bonne humeur....[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Juges 5-7         
    (Juges 5:31) [...]ô Jéhovah ! Et que ceux qui t’aiment soient comme lorsque le soleil se lève dans  sa force. ” [...]                      
 my hist. 50 Deux femmes courageuses    pr les enfants…
. Juges 5:1-31.
En quel sens le chant de victoire de Baraq et de Débora constitue-t-il une prière pour la guerre prochaine d’Har-Maguédôn (Juges 5:3, 31 ;
 
 my 52e histoire Guidéôn (Gédéon) et ses 300 hommes
Juges 6:36-40.
a) Comment Guidéôn s’est-il assuré de la volonté de Dieu ?
b) Comment, de nos jours, parvenons-nous à connaître ce qu’est la volonté de Dieu (Prov. 2:3-6 ; Mat. 7:7-11 ; 2 Tim. 3:16, 17) ?
*** g 2/10 p. 31 Apprenons en famille ……………..Que manque-t-il dans cette image ?
Lisez Juges 7:15-22. Maintenant, regardez l’image. Que manque-t-il ? Écrivez vos réponses ci-dessous.
SUJET DE DISCUSSION :
Pourquoi Guidéôn et ses hommes ont-ils gagné la bataille ? D’où tenaient-ils un tel courage ? Quand pourriez-vous avoir besoin d’être courageux comme Guidéôn ?
*** g 10/09 p. 31 Que répondriez-vous ? ***
Que savez-vous du juge Guidéôn ?
Juges 7:1-25.
a) Quelle leçon pouvons-nous tirer des 300 qui demeurèrent vigilants alors que les autres se montrèrent insouciants (Juges 7:3, 6 ; Rom. 13:11, 12 ; Éph. 5:15-17) ?
b) À l’exemple des 300 qui apprirent en regardant Guidéôn, comment apprenons-nous en regardant le Grand Guidéôn, Jésus Christ (Juges 7:17 ; Mat. 11:29, 30 ; 28:19, 20 ; 1 Pierre 2:21) ?
c) De quelle façon Juges 7:21 nous aide-t-il à être heureux d’assumer les responsabilités qui nous ont été confiées dans l’organisation de Jéhovah et ce, quelles qu’elles soient (1 Cor. 4:2 ; 12:14-18 ; Jacq. 4:10) ?
 
*** gl p. 14 ‘ Quand Jéhovah suscitait des juges ’
 
 it-1 p. 604 Débora ***
Débora et Baraq entonnèrent ensemble un chant sur le jour de la victoire. Une partie de ce chant est rédigée à la première personne, ce qui indique qu’il fut composé, en partie sinon en totalité, par Débora (Jg 5:7). Il était coutumier que les femmes célèbrent les victoires par le chant et la danse (Ex 15:20, 21 ; Jg 11:34 ; 1S 18:6, 7 ; Ps 68:11). Le chant de Débora attribue à Jéhovah tout le mérite et toute la louange pour la victoire remportée en faveur de son peuple. Il complète considérablement le récit qui le précède ; d’ailleurs, il faut considérer l’un et l’autre côte à côte pour obtenir une vue d’ensemble de l’événement. Après une description de la puissance et de la majesté de Jéhovah, et un rappel de la condition d’Israël avant le combat de Baraq, ce chant fait l’éloge des tribus qui ont répondu à l’appel et soulève des questions au sujet de celles qui n’ont pas réagi. Il donne des détails concernant la bataille et la déroute des Cananéens, l’action courageuse de Yaël qui tua Sisera, et concernant la déception de la mère de Sisera, qui attendit en vain le butin et les esclaves d’Israël censés être amenés après la victoire escomptée de son fils. — Jg 5.
*** it-2 p. 674 Prophétesse ***
Au temps des juges, Débora fournissait des renseignements de la part de Jéhovah ; elle faisait connaître les jugements divins sur certaines affaires et transmettait ses directives, notamment les ordres qu’il adressa à Baraq (Jg 4:4-7, 14-16). Ainsi, durant une période où la nation était faible et apostasiait, Débora fut figurément “ une mère en Israël ”. (Jg 5:6-8.)
 
***** it-1 p. 967 Gâteau
le “ gâteau rond ” (héb. : tseloul ; Jg 7:13),
: “ Voici un rêve que j’ai rêvé. Écoute : il y avait un gâteau rond de pain d’orge qui venait en tournoyant dans le camp de Madiân
 it-2 p. 266 Méroz ***
Lieu maudit par un ange pour n’être pas venu “ à l’aide de Jéhovah ”. (Jg 5:23.) Il se peut que les habitants de Méroz n’aient pas aidé Baraq, le commandant désigné par Jéhovah, dans le combat contre les Cananéens dirigés par Sisera (Jg 5:5-16). Ou, si Méroz se trouvait sur le chemin par lequel Sisera s’enfuit après sa défaite, peut-être ses habitants ne le retinrent-ils pas (Jg 4:17). Le fait que la Bible rapporte ensuite l’acte courageux de Yaël, qui tua Sisera, semble confirmer cette dernière hypothèse (Jg 5:24-27). L’ange qui prononça la malédiction était peut-être celui qui combattit pour Israël.
On ne connaît pas la localisation exacte de Méroz, bien que certains proposent de le situer à Khirbet Marous, à environ 8 km au S. de Qédesh en Naphtali.
it-1 p. 805-806 Esprit ***
hommes, tels Othniel, Guidéôn, Yiphtah et Samson, les ‘ poussant ’ à combattre en faveur du peuple de Dieu. — Jg  6:34 ; — Jg 6:11-22, 36-40 ; 4:14-16 ; 5:31 ;
L’esprit de Dieu stimula des hommes de sorte qu’ils proclamèrent son message véridique avec hardiesse et courage devant des opposants et au péril de leur vie. — Mi 3:8.
L’esprit de Dieu ‘ répandu ’ sur son peuple est signe de son approbation, et apporte des bénédictions et la prospérité
w05 15/1 p. 25 §4-5 Points marquants du livre des Juges ***
4:8 — Pourquoi Baraq a-t-il insisté pour que la prophétesse Débora se rende avec lui sur le champ de bataille ? Manifestement, Baraq jugeait inapproprié d’aller seul à la rencontre de l’armée de Sisera. La présence de la prophétesse à ses côtés attesterait que lui et ses hommes étaient guidés par Dieu et leur donnerait confiance. Par conséquent, en insistant pour que Débora l’accompagne, Baraq faisait preuve, non pas de faiblesse, mais d’une foi solide.
5:20 — Comment les étoiles ont-elles combattu du ciel en faveur de Baraq ? La Bible ne précise pas s’il s’agissait là d’un soutien angélique, de pluies de météorites qui, aux yeux des sages de Sisera, n’auguraient rien de bon, ou peut-être de prédictions astrologiques qui se révélèrent fausses pour Sisera. Cependant, sans l’ombre d’un doute, d’une façon ou d’une autre il y eut une intervention divine.
* g94 8/7 p. 6 L’homme et les astres: existe-t-il un lien? ***
Dans un récit biblique, Juges 5:20.on lit que, ‘de leurs orbites, les étoiles ont combattu contre Siséra’, le chef de l’armée de Jabin, roi cananéen qui opprimait la nation d’Israël depuis 20 ans. Jéhovah chargea le juge israélite Barak de libérer son peuple de l’oppression et lui permit de remporter une victoire éclatante sur Siséra, alors que ce dernier disposait de 900 chars équipés de faux de fer. Dans leur chant de victoire, les Israélites s’exclamèrent: “Du ciel ont combattu les étoiles, de leurs orbites elles ont combattu contre Siséra.” Le contexte ne permet pas de savoir au juste comment les étoiles combattirent. Toutefois, plutôt que de supposer qu’elles exercèrent une influence directe sur la bataille, il est plus raisonnable de penser à quelque intervention divine en faveur d’Israël. —
*** w05 15/1 p. 26 Points marquants du livre des Juges ***
Quelques leçons :
6:11-15 ; 8:1-3, 22, 23. Par sa modestie, Guidéôn nous enseigne trois leçons importantes : 1) Si l’on nous propose une attribution de service, nous devrions réfléchir à la responsabilité que nous endosserons plutôt qu’à la renommée ou au prestige que nous pourrions en tirer. 2) Face à des individus enclins à la querelle, la modestie est la voie de la sagesse. 3) La modestie nous empêchera d’accorder trop d’importance à notre position.
6:17-22, 36-40. Nous aussi nous devons être prudents et ‘ ne pas croire toute parole inspirée ’. Il nous faut ‘ éprouver les paroles inspirées pour voir si elles viennent de Dieu ’. (1 Jean 4:1.) Pour s’assurer que le conseil qu’il envisage de donner s’appuie solidement sur la Parole de Dieu, un ancien récemment nommé fera preuve de sagesse en consultant un ancien plus expérimenté.
6:25-27. Guidéôn s’est montré prudent de façon à ne pas irriter inutilement ses adversaires. Lorsque nous prêchons la bonne nouvelle, nous devons veiller à ne pas offenser nos interlocuteurs par la manière dont nous nous exprimons.
*** w00 1/8 p. 16-18 “ La sagesse est avec les modestes ” ***
Guidéôn : “ le plus petit ” dans la maison de son père
11. Comment la modestie de Guidéôn transparaît-elle dans sa conversation avec l’ange ?
Juges 6:11-15.11 Guidéôn est un jeune Manassite vigoureux né durant une période mouvementée de l’histoire d’Israël. Après sept ans d’oppression madianite, Jéhovah estime le moment venu de délivrer son peuple. Un ange apparaît donc à Guidéôn et lui déclare : “ Jéhovah est avec toi, homme fort et vaillant. ” Modeste, celui-ci ne bombe pas le torse sous ce compliment inattendu. “ Pardon, mon seigneur, dit-il au contraire à l’ange sur un ton respectueux, mais si Jéhovah est avec nous, pourquoi alors tout cela nous est-il arrivé ? ” “ À coup sûr, tu sauveras Israël de la paume de Madiân ”, lui explique l’ange. Guidéôn pourrait se ruer sur cette occasion de devenir un héros national. Mais non. “ Pardon, Jéhovah, reprend-il. Avec quoi sauverai-je Israël ? Vois ! Mon millier est le moindre en Manassé, et moi, je suis le plus petit dans la maison de mon père. ” Quelle modestie ! —
12. Qu’est-ce qui témoigne de la prudence avec laquelle Guidéôn accomplit sa mission ?
Juges 6:25-27.12 Avant de l’envoyer au combat, Jéhovah met Guidéôn à l’épreuve. Il lui demande de démolir l’autel de Baal qui appartient à son père et de couper le poteau sacré qui est à côté. La mission exige du courage, mais le jeune homme s’en acquitte avec modestie et circonspection. Plutôt que se donner en spectacle, il agit de nuit pour éviter de se faire remarquer. Prudent, il prend avec lui dix serviteurs ; peut-être quelques-uns font-ils le guet pendant que les autres l’aident à détruire l’autel et le poteau sacré. Quoi qu’il en soit, fort de la bénédiction de Jéhovah, Guidéôn mène à bien cette mission et, par la suite, il libérera effectivement Israël du joug madianite. —
Leçon….Soyons modestes et prudents
13,  Comment pouvons-nous faire preuve de modestie quand on nous propose une attribution de service 
13 La modestie de Guidéôn est riche d’enseignement. Ainsi, comment réagissons-nous lorsqu’on nous propose une attribution de service ? Pensons-nous d’abord au prestige qu’elle va nous apporter ? Ou bien avons-nous la modestie de considérer dans la prière si nous serons capables d’assumer cette tâche ? Frère Alexander Macmillan, dont la vie terrestre s’est achevée en 1966, avait sous ce rapport une attitude exemplaire. Charles Russell, le premier président de la Société Tour de Garde, lui a un jour demandé s’il voyait qui pourrait s’occuper de l’œuvre en son absence. Frère Macmillan était très bien placé pour cette fonction, mais, dans la conversation qui a suivi, pas une fois il n’a parlé de lui. Finalement, frère Russell l’a invité à réfléchir à l’éventualité d’accepter cette responsabilité. “ J’étais comme cloué au sol, abasourdi, écrira frère Macmillan. J’y ai effectivement réfléchi — intensément — et j’ai prié avant de me décider à lui répondre : je serais heureux de faire tout mon possible pour l’aider. ”?
 Quel exemple de modestie frère Alexander Macmillan a-t-il laissé ?
 Quelque temps plus tard, la mort de frère Russell laissait vacante la présidence de la Société Tour de Garde. Comme frère Macmillan avait assumé cette fonction pendant l’ultime tournée de prédication de frère Russell, un chrétien lui a dit : “ Mac, tu as de fortes chances d’être élu………………………….
15. Dans la pratique, comment pouvons-nous faire preuve de discernement lorsque nous prêchons ?
Dans l’accomplissement de nos tâches, montrons la même modestie que Guidéôn. Prudent, il s’est efforcé de ne pas fâcher inutilement ses adversaires. Pareillement, lorsque nous prêchons, soyons modestes et circonspects dans nos paroles. Le fait d’être engagés dans une guerre spirituelle où nous renversons “ des forteresses ” et “ des raisonnements ” ne nous autorise pas à rabaisser les gens ni à leur donner des raisons de s’offusquer de notre message (2 Corinthiens 10:4, 5). Nous devrions au contraire respecter leurs opinions, nous arrêter sur celles que nous partageons et nous concentrer ensuite sur les aspects positifs de notre message.
 7:6. En ce qui concerne notre service pour Jéhovah, nous devrions être comme les 300 hommes de Guidéôn : aux aguets.
 Juges 7:21Suivre les exhortations que ns recevont lors de nos rassemblement.. Assemblée ou Réunion  Exemple :au moment de la   musique  ,enfant ne doivent pas courrire ect ……  et à collaborer étroitement avec l’organisation que Jah  a choisie, tout en restant fidèlement “chacun à sa place”. —.
 g05 8/9 p. 27 Devrait-on prier la Vierge Marie ? ***
Toutefois, Marie n’est pas la seule femme présentée par la Bible comme étant “ bénie ”. Yaël a été, elle aussi, déclarée “ abondamment bénie parmi les femmes ” pour avoir agi en faveur de la nation antique d’Israël (Juges 5:24). Des femmes fidèles et pieuses comme Yaël, Marie et bien d’autres mentionnées dans la Bible, sont assurément dignes d’être imitées, mais pas d’être vénérées.
*** g78 22/7 p. 11 Le Louvre, Bible en main ***
 6. Salle I (103): Stèle des Vautours (à droite): sur une face, un peuple vaincu est enfermé dans un filet (comparez Habacuc 1:15-17). De l’autre côté, le roi et ses troupes ont les cheveux défaits (voir Juges 5:2).
 g75 8/6 p. 19 Le yoghourt est un aliment sain ***
mais il semble qu’il était connu aux temps bibliques. C’est ce que nous déclarent les McKibbins dans leur ouvrage Douze aliments de la Bible (angl.). Ils citent notamment l’histoire de Jaël, la femme kénite qui donna du “lait caillé” au capitaine Siséra. Ce lait caillé était probablement du yoghourt. — Juges 5:25.
 
 Juges 7:7, qui déclare : ‘ Qu’il s’en aille, chacun vers son lieu. ’  aplication  Jéhovah, dans sa sagesse, dirige l’œuvre de prédication dans  des territoires difficiles. Notre ‘ lieu ’,  le lieu, quel qu’il soit, où Jéhovah nous envoys
*** na p. 18 Le nom de Dieu et les traducteurs de la Bible ***
. Enfin, il figure en entier dans des noms de lieux tels que “Jéhovah-Jiré”. (Genèse 22:14; Exode 17:15; Juges 6:24; en français, voir la version Darby qui suit la même ligne de conduite.)
Un très bon résumée  de notre lecture  km 10/73 p. 2-3 Vos réunions de service ***
Gédéon est devenu juge en Israël après la mort de Josué et avant l’instauration des rois. Le peuple d’Israël a abandonné la voie du vrai culte. C’est pourquoi, Jéhovah permit qu’ii fût opprimé par les Madianites. Jéhovah choisit Gédéon. — Lire Juges 6:1, 7-12, 15, 16.
Jéhovah se servit de Gédéon pour renverser un autel de Baal appartenant à son père et pour lui en ériger un (lire Juges 6:25-27). Les hommes de la ville furent courroucés et ils désirèrent mettre Gédéon à mort. Toutefois, le père de Gédéon leur dit de laisser Baal plaider sa propre cause s’il en avait la possibilité (lire Juges 6:28-31). Bien que la mission qui lui avait été confiée ne fût pas facile, Gédéon se révéla être un adorateur de Jéhovah obéissant.
Lorsque les Madianites vinrent faire la guerre contre Israël, l’esprit de Jéhovah incita Gédéon à rassembler des forces armées pour défendre Israël. Mais ce n’est pas grâce au nombre que Jéhovah délivrerait son peuple (lire Juges 6:34; 7:2-4, 7). Jéhovah rassura de nouveau Gédéon (lire Juges 7:9-15). Gédéon a agi avec foi en Dieu; Jéhovah lui donna la victoire. — Lire Juges 7:16-22.
Qu’apprenons-nous de l’excellent exemple de Gédéon et des trois cents hommes fidèles? Invitez l’assistance à faire des commentaires sur les points suivants:
1. Gédéon mit sa confiance en Jéhovah et en sa capacité de le sauver. Nous devrions agir selon l’exemple qu’il nous a laissé. Israël faisait ce qui était mal aux yeux de Jéhovah. Le culte de Baal prédominait. Gédéon a dû se montrer très loyal envers Jéhovah pour suivre l’ordre de renverser l’autel de Baal appartenant à son père et pour recommander le vrai culte de Jéhovah.
2. De nos jours, nous nous trouvons souvent face à de grands obstacles dans nos territoires où la fausse religion exerce une forte influence sur les gens. Nous avons besoin d’une foi semblable à celle de Gédéon et il importe que nous agissions avec obéissance dans la guerre spirituelle.
3. Gédéon a été appelé à faire preuve d’une foi plus grande encore du fait que Jéhovah devait se servir d’un petit groupe pour accomplir sa volonté. Gédéon devait renvoyer tous les hommes qui étaient craintifs et qui avaient peur; vingt-deux mille hommes s’en allèrent, il n’en restait plus que dix mille. Cette armée fut réduite à trois cents hommes, ce qui faisait une proportion d’un Israélite pour quatre cent cinquante soldats madianites. L’obéissance de Gédéon démontra sa confiance totale en Jéhovah. De nos jours, nous rencontrons nous aussi des difficultés dans notre ministère comparable à une guerre spirituelle. Tandis que nous continuons à exercer fidèlement notre activité, nous avons besoin, à l’exemple de Gédéon, de faire preuve d’une entière confiance en Jéhovah.
4. Comme armes, Gédéon et ses trois cents hommes ne disposaient que de trompettes, de cruches et de flambeaux. C’est Jéhovah qui leur accorda la victoire finale.

De nos jours, les armes de notre guerre ne sont pas charnelles. Au contraire, nous utilisons la vérité, la bonne nouvelle de paix, l’épée de l’esprit qui est la Parole de Dieu pour renverser les faux enseignements religieux et ensuite développer l’appréciation pour le vrai culte. — Éph. 6:14-18.

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: juges 5-7

Message  hervé2 le Mar 27 Jan 2015 - 7:36

Merci beaucoup cher frere !!!!
C est vraiment chouette ! Et super complet
Merci 2

hervé2
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 26
Date d'inscription : 25/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: juges 5-7

Message  hervé2 le Mar 27 Jan 2015 - 8:10

Autre application de Juges 7:17

Comment pourrions-nous aider les nouveaux et les jeunes à présenter le message du Royaume avec plus d’assurance ?

En Juges 7:17  Guidéon dit : « vous me regarderer faire , et ainsi ferez-vous»
Application : En les invitant à se joindre à nous dans le ministère régulièrement, en les prenant sous nos ailes.
Pas besoin de faire "la leçon", le fer s'aiguise par le fer dit le proverbes, dans la bible en FR Courant on lit « le cœur de l'homme s'affine par contact avec autrui », en faisant de notre mieux, notre façon de faire apportera un plus à notre compagnon.

hervé2
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 26
Date d'inscription : 25/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Tout pour la gloire de Jéhovah...

Message  Ps27:4 le Mar 27 Jan 2015 - 10:05

  Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour Bonjour
Un grand merci pour tous les recherche complémentaire….    merçi hervé 
C’est une bonne idée que de se transmettre  nos petit recherches  à disposition de tout nos freres et sœurs et nos amies ki étudi a nos cotés
 
 Je reconnais que ces recherches  nous prennent bcp de temps ,mais  c’est la condition nécessaire pour se ’retirer’ de ce que nous n’avons pas besoin dans ce monde
Et c est un plaisir pour moi de vs les  faire partager,PS 1 :1-3 ça  ns  permet d occuper  notre  esprit  a des choses qui vienne d´en Haut ..Tout pour la gloire de Jéhovah  .
 
Notre TG ceux  Dimanche   ns a fait comprendre un point très important
Que c’est rassurant de savoir que nous les ‘autres brebis’ faisons partie du peuple de Dieu et formons un seul troupeau avec les oints.
Nous sommes la prunelle des yeux de Jehovah ...cette Étude nous a fortifié, stimulé, encouragé davantage...Soyons le plus souvent possible aux réunions,et  prenons tj  soin de notre santé spirituel.
 
Je vs salue bien fraternellement

Votre frere  dans la Foi BIZZ BIZZ BIZZ

Ps27:4
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah

Messages : 95
Date d'inscription : 28/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: juges 5-7

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum