Lecture de la Bible : Deut. 11-13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lecture de la Bible : Deut. 11-13

Message  Line le Jeu 30 Oct 2014 - 8:55

(Deutéronome 13:6-11)
6 “ Si ton frère, le fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou ta femme que tu chéris, ou ton compagnon qui est comme ton âme même, cherche à te séduire en secret, en disant : ‘ Allons servir d’autres dieux ’, que tu n’as pas connus, ni toi ni tes ancêtres, 7 quelques-uns de ces dieux des peuples qui sont autour de vous, ceux qui sont proches de toi ou ceux qui sont loin de toi, d’un bout du pays à l’autre bout du pays, 8 il ne faudra pas que tu accèdes à son désir ni que tu l’écoutes ; ton œil ne s’apitoiera pas sur lui, tu ne devras pas avoir compassion, tu ne devras pas le couvrir [c’est-à-dire chercher à le protéger] ; 9 mais il faut absolument que tu le tues. Ta main viendra sur lui la première pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple ensuite. 10 Tu devras le lapider avec des pierres, et il devra mourir, parce qu’il a cherché à te détourner de Jéhovah ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison des esclaves. 11 Alors tout Israël entendra et prendra peur, et ils ne recommenceront pas à faire pareille chose mauvaise au milieu de toi.


*** w75 15/9 p. 573-574 Vouons à Dieu l’attachement exclusif qu’il mérite ***
Il fallait sans aucun doute une très grande fidélité et un attachement profond à Dieu pour témoigner contre un parent proche ou un ami et pour être le premier à l’exécuter. Évidemment, certains jugeront cela trop cruel. Mais l’était-ce vraiment ?
Que se serait-il passé si on avait laissé une telle personne vivre et continuer à influencer les autres ? Les conséquences auraient été graves, voire tragiques. La prostitution, l’homosexualité, l’ivrognerie et les sacrifices d’enfants étaient quelques-unes des pratiques abominables qui se rattachaient à l’idolâtrie (I Rois 14:24 ; Jér. 19:3-5 ; Osée 4:13, 14 ; Amos 2:8). Pensez aux effets nuisibles que de telles pratiques auraient eus sur les mœurs de la nation d’Israël et aux douleurs et aux malheurs qui en seraient résultats Ainsi, la mort de l’idolâtre évitait à beaucoup d’humains de nombreuses souffrances que son influence aurait sans doute provoquées si on lui avait permis de continuer dans cette voie.
Évidemment, les chrétiens n’ont pas le droit de mettre à mort les idolâtres. Cependant, il est toujours vrai que celui qui se laisse influencer par un parent ou par un ami au point de désobéir à la loi de Dieu ne peut que s’attirer le malheur. Certes, en cédant à cette influence il peut s’épargner temporairement des menaces, des injures ou des coups. Mais dans son cœur il aura conscience d’être infidèle à Dieu et de suivre une voie qui lui vaudra finalement la défaveur divine. Cette attitude est même préjudiciable au parent ou à l’ami qui l’influence. En effet, ce dernier sera ainsi privé d’un exemple de vie chrétienne qui pourrait l’inciter à revoir son attitude et éventuellement à devenir lui-même un disciple du Christ.
Le Fils de Dieu nous a laissé un excellent modèle en ne permettant pas aux membres de sa famille d’exercer une mauvaise influence sur lui. En une certaine occasion, certains de ses parents s’exclamèrent : “Il a perdu la raison.” (Marc 3:21). Malgré les œuvres merveilleuses de Jésus, ‘ses frères n’exerçaient pas la foi en lui’. (Jean 7:5.) Mais Jésus ne renonça pas malgré leur manque de foi. Il continua à faire l’œuvre de Dieu. Quel en fut le résultat ? Après la mort et la résurrection de Jésus, ses frères étaient sans doute parmi les quelque 120 disciples qui reçurent l’esprit saint le jour de la Pentecôte de l’an 33 (Actes 1:14 ; 2:1-4). Jésus ayant accordé plus d’importance aux liens spirituels qu’aux liens charnels, ses frères ont finalement pu nouer d’excellentes relations spirituelles avec Jéhovah Dieu.
Il n’y a pas que nos amis ou nos parents qui peuvent nous faire renoncer à notre attachement exclusif à Dieu. En réalité, toute personne ou toute chose qui occupe une place beaucoup trop importante dans notre vie peut nous inciter à ne plus accorder cet attachement à Dieu, Par exemple, la Bible parle de l’avidité comme d’une forme d’“idolâtrie”, (Col. 3:5.) En effet, l’objet des désirs d’une personne peut détourner son affection de Dieu et devenir une véritable idole. Prenons le cas d’un homme qui désire occuper une place importante dans le monde. Il consacrera tout son temps et toute son énergie à la réalisation de son dessein. Il ne se souciera pas de la volonté de Dieu dans ce domaine. De toute évidence, il ne voue pas un attachement exclusif à Jéhovah. Quelque chose d’autre est devenu son principal souci, l’objet de son amour.
Étant donné que Jéhovah Dieu exige fort justement un attachement exclusif, nous devrions veiller à ce que rien dans notre vie ne prenne une importance excessive et ne détourne notre affection de Dieu. Aucune des choses que peut noue offrir le présent monde ne devrait nous faire perdre de vue qu’il est tout à fait juste de rester exclusivement attachés à Jéhovah. Nous suivrons donc ce conseil inspiré par Dieu : “N’aimez pas le monde ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui ; car tout ce qui est dans le monde, — le désir de la chair, le désir des yeux et l’exhibition de ses ressources, — ne provient pas du Père, mais provient du monde. Et le monde passe et son désir aussi, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours.” (I Jean 2:15-17). Effectivement, si notre premier souci est d’accorder à Jéhovah Dieu l’attachement exclusif qu’il mérite, nous pouvons être certains qu’il nous accordera sa faveur et la vie éternelle

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Line
MODERATEUR
MODERATEUR

Messages : 378
Date d'inscription : 22/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum